France Dimanche > Actualités > Christophe Alévêque : Le feu de la rampe

Actualités

Christophe Alévêque : Le feu de la rampe

Publié le 23 juillet 2016

S'il n'aimait pas beaucoup l'école et la durée des études l'a rebuté, Christophe Alévêque n'en est pas pas moins devenu que l'on aime

QUE FAISAIT-IL AVANT

Avant de devenir humoriste, Christophe Alévêque avait déjà commis pas mal de bêtises : faire pipi dans le cartable de ses camarades de classe, boucher les éviers pour causer des dégâts des eaux…

->Voir aussi - Jean-Baptiste Martin : "Mon père a libéré les humoristes!"

Il faut dire qu’il s’ennuyait pas mal à l’école. Issu de Montceau-les-Mines et d’un père instituteur, il nourrissait les rêves de devenir chef d’orchestre ou chirurgien, mais la durée des études nécessaires pour les réaliser l’a rebuté.

Après avoir fait une école de commerce (pendant laquelle il s’est aussi ennuyé), il a découvert le théâtre et a commencé à s’amuser.

->Voir aussi : "Paraplégique, je suis devenu humoriste grâce à C. Jérôme"

Avec un ami, il écrit des sketches, qu’ils jouent dans des cabarets. Jusqu’à ce qu’il se retrouve seul sur scène, et comprenne qu’il ne voulait plus jamais la quitter…

À découvrir