France Dimanche > Actualités > Christophe Carrière : "Je suis loin d'être à la rue !"

Actualités

Christophe Carrière : "Je suis loin d'être à la rue !"

Publié le 15 avril 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Chroniqueur dans “Touche Pas à Mon Poste !” durant près de dix ans, le journaliste Christophe Carrière, féru de cinéma fait un point sur son actualité débordante.

France Dimanche : On ne vous voit plus à l'antenne. Que devenez-vous ?

Christophe Carrière : Alors, contrairement à ce que beaucoup ont pu penser suite à ma récente interview sur Non Stop People, je ne me tourne pas les pouces. Si l'on ne me voit certes plus sur C8, je ne chôme pas pour autant. Après avoir passé près de dix belles années sur le plateau de Touche pas à mon poste, je multiplie les activités professionnelles.


FD : Comment s'est déroulé votre départ de Touche pas ˆ mon poste ?

CC : La séparation s'est faite en douceur. Vers la fin, je n'étais appelé qu'une fois par semaine jusqu'au jour où je n'ai plus eu du tout de nouvelles. Mon dernier passage a eu lieu pendant le premier confinement. Mais je n'ai aucun regret de cette période à la télévision, je garde de très bons souvenirs de Cyril Hanouna ! D'ailleurs, rien n'exclut que je puisse retravailler un jour avec lui s'il le souhaitait.

FD : Êtes-vous resté en contact ?

CC : Pas vraiment, mais je sais qu'il est très occupé. J'ai cru comprendre qu'il avait été ému par mon « triste » sort et qu'il avait proposé à l'antenne mon retour sur le plateau. Ça me touche beaucoup, mais figurez-vous que je n'ai absolument pas le temps d'y aller. Je suis en effet débordé. Je viens par exemple de signer pour l'écriture d'un film qui devrait se tourner l'année prochaine avec Pierre Richard. Un documentaire sur le festival de Deauville que j'ai coréalisé avec Virginie Foucault, la fille de Jean-Pierre, devrait être diffusé en septembre sur France 3 Normandie. Je suis aussi en train d'écrire un nouveau roman et je viens de créer une chaîne TV sur YouTube avec deux associés. Sans parler de ce projet d'écriture d'une pièce de théâtre… Je suis aussi parfois remplaçant à la rédaction en chef de Culture médias, l'émission de Philippe Vandel sur Europe 1. Tout ça pour dire que lors de mon passage dans le programme de Jordan de Luxe, je n'y étais pas pour crier misère. Car je suis loin d'être SDF ! Tout a mal été interprété.

FD : Vous ne pointez donc pas à Pôle emploi ?

CC : Si, puisque je ne suis plus salarié à L'Express suite à un plan de départ. Mais je ne suis pas à la rue pour autant. Quand j'ai dit que j'avais besoin de 6 000 euros pour vivre, je comprends que cela puisse choquer, surtout en cette période économiquement difficile pour tout le monde. Sachez toutefois que, comme beaucoup de gens, j'ai énormément de frais, notamment pour la location de mon appartement, ou encore les études de mes enfants… Mais n'allez pas croire que je me plains. Tout va très bien pour moi !

Philippe CALLEWAERT

À découvrir