France Dimanche > Actualités > Christophe Dechavanne : Harcelé par une secte !

Actualités

Christophe Dechavanne : Harcelé par une secte !

Publié le 5 octobre 2019

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Christophe Dechavanne

Pris pour cible par les adeptes d’un inquiétant gourou, Christophe Dechavanne a échappé au pire.

On peut dire que Christophe Dechavanne revient de loin… de très loin même. Pendant longtemps, tous les jours, il a redouté le pire. Menacé par des individus inquiétants pour qui il était devenu une cible, il a bien cru ne jamais s’en sortir… Il y a trente ans, l’actuel présentateur d’Animal Academy, sur TF1, révolutionnait la télévision française avec un programme qui est devenu culte, Ciel mon mardi !

Au fil des sujets abordés, ce rendez-vous de deuxième partie de soirée voyait défiler toutes sortes d’énergumènes. Très vite, le petit prince du paysage audiovisuel français constate que l’ésotérisme et son lot de charlatans – mages, voyants et rebouteux de tout poil –, font grimper l’audience. Sentant qu’il tient là un filon, Christophe va l’exploiter jusqu’à la moelle… à ses risques et périls. Car cette proximité avec des individus très louches a bien failli lui coûter très cher. À force de railler tous ces illuminés avec des plaisanteries qui provoquaient l’hilarité générale sur le plateau, il a fini par tomber sur celui auquel il ne fallait surtout pas toucher…


Ce soir du 27 septembre 1988, Ciel mon mardi ! se consacre aux ovnis. Parmi les invités, le gourou Raël, alias Claude Vorilhon, dans le civil. L’homme aux cheveux longs, entièrement vêtu de blanc, porte la barbe et a des faux airs d’Yves Simon époque 70. Il a d’ailleurs aussi été chanteur sous le pseudonyme de Claude Celler et a sorti quelques 45 tours dans les années 60. Le plus sérieusement du monde, l’homme qui se présente comme un prophète va faire le récit de son expérience avec des extraterrestres. Un discours pour le moins surréaliste. Du pain bénit pour Dechavanne, qui voit là l’occasion d’amuser la galerie.

Mais Raël, qui en profite pour faire l’article de sa secte, le mouvement raëlien, ne se semble pas être atteint par les railleries de l’animateur. Il faut dire que la course automobile qu’il pratique depuis sa jeunesse lui a donné l’assurance de ceux habitués à côtoyer le danger. Une passion, qui l’a même amené à devenir journaliste sportif et à fonder son propre magazine, AutoPop. Christophe Dechavanne est lui aussi un fondu de sport automobile, qu’il va d’ailleurs pratiquer en compétition sur circuit quelques années plus tard. Mais ce fameux mardi, il n’est pas question de voiture entre les deux hommes, mais de soucoupes volantes !

Au début, le récit de ce Raël ferait presque sourire tant il est farfelu. « Il y a une quinzaine d’années, du temps où j’étais journaliste à Clermont-Ferrand, j’ai pris ma voiture un matin pour aller à mon bureau, raconte Raël à Dechavanne. C’était le 13 décembre 1973. Je suis arrivé dans un volcan, le puy de Lassolas (63), sans savoir comment j’avais quitté la route de mon bureau. Soudain, j’ai vu dans le ciel un engin clignotant qui s’est posé à 3 mètres de moi. Une trappe s’est ouverte. Et un petit être est venu à ma rencontre… »

Christophe, qui était resté silencieux jusque-là, lui réclame des précisions sur cette créature d’outre-espace. Raël ne se démonte pas : « Il était petit, 1 m 50 environ. Il ressemblait à un homme avec des cheveux noirs et des yeux en amande très étirés. » La suite est tout bonnement surréaliste puisque le gourou raconte avoir voyagé dans la soucoupe jusqu’à Elohim, la planète d’où proviendrait l’extraterrestre… Hilarité générale dans le public.

Dechavanne attaque aussi sec : « Les meubles, la nourriture, c’est comment là-bas ? Pardonnez-moi cette question, poursuit-il, très en verve, vous avez peut-être eu envie de faire pipi dans la journée ? Est-ce qu’ils ont des toilettes ? » Raël ne se laisse pas déstabiliser. Éludant la question, il répond à côté avec une nébuleuse histoire de clonage…

Hélas, l’épisode de cette rencontre du troisième type a convaincu des milliers d’esprits crédules qui ont vu en Raël un messie. La secte possède aujourd’hui des ramifications dans le monde entier et est considérée comme dangereuse en France.

Ce grand moment de télévision aurait pu en rester là. Sauf que les raëliens n’ont pas apprécié de voir leur gourou ainsi ridiculisé. Très en colère, ils décident de le venger et se mettent à harceler l’animateur jusque sur les rallyes auxquels il participe. « Quand je faisais des courses automobiles, il y avait au bord des pistes des raëliens qui me poursuivaient en me disant “Dechavanne menteur” », raconte-il. Devenus accro à la passion de leur gourou, ils leur arrivaient en effet souvent de se retrouver sur les circuits automobiles français.

Et ce n’est pas tout. Des lettres pleines de haine le terrorisent, au point qu’il se décide à avertir la police. « J’ai porté plainte car je recevais mille fax par jour », confesse-t-il, encore tremblant de peur. Mais sans l’aide des forces de l’ordre, qui sait comment il aurait fini. Une histoire qui fait froid dans le dos.

Stéphane RUFFAUD

À découvrir