France Dimanche > Actualités > Christophe : Les inquiétantes déclarations de son épouse Véronique

Actualités

Christophe : Les inquiétantes déclarations de son épouse Véronique

Publié le 13 avril 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Christophe et Véronique Bevilacqua

Il n’est pas de mots, même bleus, pour exprimer l’angoisse qui étreint les proches de Christophe.

Il y a deux semaines, nous vous informions que le chanteur, souffrant d’insuffisance respiratoire, avait été admis, le 26 mars, à l’hôpital Cochin, à Paris, où un personnel soignant dévoué l’avait pris en charge. Était-il, comme les centaines de patients qui, quotidiennement, affluent dans un état grave aux services des urgences des hôpitaux français, victimes du Covid-19 ? Ce virus qui, à ce jour, a provoqué la mort de 120 000 personnes dans le monde (chiffres hélas provisoires, qui pourraient avoir doublé à l’heure où vous lirez ces lignes), décime essentiellement les plus faibles et les plus âgés. Or l’interprète d’Aline fait partie des profils à risque : il a 74 ans et souffre depuis des années d’emphysème, une maladie qui détruit les alvéoles et les vaisseaux sanguins des poumons.

Le 29 mars dernier, nos confrères du Parisien affirmaient que le chanteur avait été testé positif, mais sa femme, Véronique Bevilacqua, avait tenu à nuancer, indiquant : « Je ne peux pas confirmer qu’il est atteint du coronavirus parce que l’hôpital refuse de me donner des informations à la suite de trop nombreux appels de la presse. Son état n’est pas rassurant, mais il est stable. Nous, sa famille, espérons que les poumons vont tenir et se remettre. »

Deux jours plus tard, hélas, l’état de l’artiste s’est dégradé brutalement. Incapable de respirer de façon naturelle, il a été plongé en coma artificiel et intubé. Une intervention de la dernière chance qui n’est pas sans danger, car si elle permet de sauver des vies, elle peut entraîner de graves dommages collatéraux, comme l’expliquait sur France 24, le pneumologue Ognjen Gajic : « Les reins, par exemple, peuvent commencer à se dégrader. Il est courant que des patients sous respiration artificielle aient besoin de dialyse. Par ailleurs, l’utilisation de médicaments pour plonger les patients dans le coma peut provoquer certains degrés de délire, qu’il sera difficile de soigner. » Autre problème et non des moindres, ces malades nécessitent une surveillance de chaque minute.


Or à Cochin, comme dans la plupart des établissements d’Île-de-France, le nombre de patients dépasse la capacité d’accueil. Médecins, infirmières, aides-soignantes, malgré leur exceptionnel dévouement, ne sont matériellement pas en mesure de faire front. C’est pourquoi certains malades sont acheminés dans des établissements de province. La semaine dernière, Christophe, inconscient, a donc rejoint le CHU de Brest. « Il est toujours intubé sous sédation profonde », annonçait Véronique à l’AFP, le 10 avril.

Le lendemain, pourtant, l’espoir renaissait : certains affirmaient que le chanteur était sorti du coma, qu’il pouvait désormais respirer sans aide. Certes, des questions demeuraient. Y aurait-il des séquelles ? Même si, pour l’heure, seul le soulagement de le savoir éveillé comptait. Mais la « nouvelle » qui a couru a finalement été démentie. Il n’y a rien de plus cruel que l’espérance déçue… Non seulement Christophe est, hélas, encore dans le coma, mais son pronostic vital est toujours engagé. 

Ressent-il, du fond des limbes où il gît, les nombreux messages qui chaque jour déferlent sur les réseaux sociaux ? Touchant, celui de l’ami Jean-Michel Jarre, l’auteur de son plus célèbre tube : « Aujourd’hui je te dis plus que jamais “les mots bleus, ceux qui rendent les gens heureux. Une histoire d’amour sans paroles n’a plus besoin du protocole et tous les longs discours futiles terniraient quelque peu le style de nos retrouvailles”… Reviens vite ! » Drôle, celui de l’acteur Jean-Paul Rouve : « Pensée pour toi mon ami. Soigne-toi bien. Je sais que tu vas nous revenir encore plus fort, encore plus drôle. Et on ira dîner à 23 h quand tu te réveilles. » La liste de ceux qui lui ont témoigné soutien et affection est longue : Pascal Obispo, Læticia Hallyday, Laura Smet, Marc-Olivier Fogiel…, sans oublier, bien sûr, les nombreux fans de l’artiste.

Nous nous joignons à eux et souhaitons à l’interprète d’Aline de guérir et de nous revenir au plus vite. En attendant, nous sommes de tout cœur avec ses proches, son épouse Véronique, sa fille Lucie, et son fils Romain, dont nous partageons l’inquiétude. « J’ai beau te serrer fort, la vie s’acharne encore », chantait-il dans Océan d’amour, l’un de ses derniers titres. Puisse, en effet, la vie s’acharner…

Lili CHABLIS

À découvrir

Sur le même thème