France Dimanche > Actualités > Christopher Reeve : Super héros jusqu'à son dernier souffle !

Actualités

Christopher Reeve : Super héros jusqu'à son dernier souffle !

Publié le 18 juillet 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Choisi parmi 200 comédiens pour incarner superman au cinéma, Christopher Reeve voit sa carrière se briser le 27 mai 1995, lorsqu'une chute de cheval le cloue dans un fauteuil roulant.

Lorsqu'en décembre 1978 le public américain découvre le film Superman, de Richard Donner, il est subjugué par son interprète… Christopher Reeve, 25 ans, choisi parmi 200 jeunes comédiens, va camper le célèbre superhéros dans les trois volets suivants de la série, produits en 1980, 1983 et 1987. Si ce personnage de sauveur de l'humanité colle à la peau de ce beau gosse de 1,93 mètre, il ne l'empêche toutefois pas de tourner dans d'autres films plus ambitieux, comme Piège mortel, de Sidney Lumet, sorti en 1983, Les Vestiges du jour, de James Ivory, en 1994, ou Le Village des damnés, de John Carpenter, en 1995. Ce sera, hélas, son dernier film avant que sa vie ne bascule à tout jamais…


Christopher Reeve est alors un homme heureux, père de trois enfants, Matthew, né en 1979, et Alexandra, née en 1983, d'une précédente relation, et amoureux de l'actrice et chanteuse Dana Morosini, qui lui a donné un fils, Will, en 1992. Fou d'équitation depuis une dizaine d'années, le comédien pratique ce sport à un très haut niveau. Le 27 mai 1995, il participe à un important concours hippique à Culpeper, en Virginie.

Parmi les 300 candidats, Reeve se montre confiant : il s'est entraîné plusieurs heures par jour durant des semaines sur son pur-sang de 12 ans, Eastern Express. Mais, au milieu du parcours, sa monture refuse une barre d'obstacle et s'immobilise brutalement. L'acteur est projeté en avant et chute lourdement sur la tête.

Le malheureux est héliporté totalement inconscient jusqu'à l'hôpital de Charlottesville, où les médecins diagnostiquent une fracture des deux premières vertèbres cervicales. Le crâne du cavalier est littéralement séparé de sa colonne vertébrale et la moelle épinière a été sectionnée. Les spécialistes ne cachent pas leur pessimisme, et Dana, son épouse depuis trois ans, accourt à son chevet. Au bout de cinq jours, le comédien se réveille pour apprendre qu'il ne pourra plus se servir de ses membres.

Submergé par le désespoir, il songe d'abord au suicide, mais sa femme parvient à le convaincre de ne pas passer à l'acte. Elle lui promet qu'elle fera front avec lui et qu'elle sera toujours à ses côtés.

On lui propose alors de tenter de rattacher sa colonne vertébrale à son crâne. L'opération est délicate et n'offre qu'une mince chance de réussite, mais il accepte, conscient que c'est son unique espoir d'échapper à la paralysie. C'est un battant, un homme au mental d'acier, doublé d'un athlète accompli, c'est donc en superhéros qu'il affronte l'intervention et la rééducation… Tout d'abord, il apprend à retrouver un semblant d'autonomie en pilotant son fauteuil roulant, ce qu'il fait en soufflant dans une paille reliée à un système de commande hydraulique.

Pour se sentir utile et reprendre une vie active, il accepte de se faire le porte-parole de tous ceux qui, comme lui, sont devenus tétraplégiques, et en 1996, crée la Fondation Christopher Reeve qui se consacre à la recherche et à l'amélioration des conditions de vie des personnes paralysées. Deux ans plus tard, en 1998, il produit et tient le rôle principal du remake de Fenêtre sur cour, d'Alfred Hitchcock. Parallèlement, il publie Still Me, son autobiographie, devenant un modèle de courage pour le monde entier. Incapable du moindre mouvement, l'acteur conserve malgré tout un corps en forme grâce à des machines spéciales. En 2000, miracle : la star éprouve de nouveau des sensations de chaud et de froid et parvient à bouger son index gauche ! Par la suite, il pourra même se passer plusieurs heures par jour de son respirateur artificiel.

En 2004, il se lance dans la réalisation de Everyone's Hero, un long-métrage d'animation, projet qu'il ne pourra, hélas, pas terminer. En effet, bien qu'animé d'une force de caractère exceptionnelle, l'acteur affronte continuellement des problèmes de santé. Souffrant depuis son enfance d'asthme et d'allergies, il fait aussi des crises d'alopécie (soit la perte des cheveux par plaques). Un terrain qui rend les traitements particulièrement compliqués… Ainsi, un jour, il est victime d'un choc anaphylactique et fait une expérience de « sortie hors du corps » : « Je me suis retrouvé au plafond, décrit-il dans son autobiographie. Je me voyais allongé sur le lit, immobile, entouré d'une vingtaine de personnes, les médecins s'activaient sur moi. »

Cette fois encore, Christopher survit. Mais il est souvent la proie d'infections qui dégénèrent en septicémies. Le 9 octobre 2004, après une injection d'antibiotiques, il subit un arrêt cardiaque et sombre dans un coma profond. Il décède le lendemain, à l'âge de 52 ans. Après neuf années d'insupportables souffrances et de combats acharnés contre la mort, Superman a fini par rendre les armes. En héros…

Clara MARGAUX

À découvrir

Sur le même thème