France Dimanche > Actualités > Claire Chazal : C’est reparti avec Arnaud !

Actualités

Claire Chazal : C’est reparti avec Arnaud !

Publié le 24 juillet 2015

Alors qu’on pensait Claire Chazal et Arnaud Lemaire séparés, c’est un couple plus amoureux que jamais qui a dîné dans un discret restaurant parisien.

Un couple qui dîne en tête-à-tête, dans un restaurant parisien, par un beau soir d’été : quoi de plus banal ? Cependant, observons-le d’un peu plus près. L’endroit choisi pour le repas s’appelle Le Pamela Popo – un nom tiré d’une chanson de Serge Gainsbourg, datant du début des années 70. Il est situé rue François-Miron, une petite voie tranquille du IVe arrondissement, entre le quai de l’Hôtel-de-Ville et la rue Saint-Antoine.

Alors que le temps et l’endroit inciteraient à privilégier la petite terrasse qui longe la façade du restaurant, le couple a décidé de s’installer à l’intérieur, comme s’il préférait ne pas être vu des badauds. De fait, dans la salle, les autres clients font comme s’ils n’avaient pas remarqué la femme blonde de ce couple, plus âgée que son compagnon, alors que, bien sûr, chacun d’eux l’a reconnue au premier coup d’œil.

Bisous

Nous disons « bien sûr » pour la bonne raison que notre dîneuse n’est autre que Claire Chazal. « Oui, et alors ? » allez-vous dire. Qu’y a-t-il de si étonnant à ce que la journaliste vedette de TF1 aille dîner en compagnie d’un homme ? C’est que, voyez-vous, il ne s’agit pas simplement d’un homme. Non, le beau blond soupant en face de Claire n’est pas n’importe qui.

Il s’agit d’Arnaud Lemaire ! Oui, vous avez bien lu : ce même Arnaud au sujet duquel, le mois dernier, Claire Chazal annonçait leur rupture définitive après huit ans d’amour fou !

« Rompre n’empêche pas de dîner : ils pouvaient avoir d’ultimes détails à régler ensemble », allez-vous encore m’objecter. (Décidément, je vous trouve, chers lecteurs, bien « objecteurs » aujourd’hui !) Bien sûr, bien sûr…

Sauf que, en général, un homme et une femme qui viennent de rompre, et qui se revoient un soir pour décider qui va garder le chat ou le canari, ne passent pas tout le repas à se regarder dans les yeux en souriant, à se tenir la main à la moindre occasion par-dessus la table qui les sépare, à échanger de petits bisous tendres.

Puis, après avoir finalement pris un dessert en terrasse – comme s’ils avaient brusquement décidé de ne plus se cacher –, à s’éloigner du restaurant main dans la main comme deux amoureux encore épris l’un de l’autre ! Or c’est exactement ce qu’ont fait Claire Chazal et Arnaud, le soir du mercredi 15 juillet, au Pamela Popo.

Alors ? Un bel et authentique « revenez-y d’amour », pour reprendre la formule qu’aimait employer France Dimanche il n’y a encore pas si longtemps ? Possible, mais il est encore trop tôt pour l’affirmer sans risque de se tromper. Une chose est certaine, pourtant : ce soir-là, rien dans l’attitude de Claire et d’Arnaud ne laissait supposer que l’amour était mort entre eux, bien au contraire !

Si cela devait être le cas, si les deux tourtereaux avaient décidé de s’accorder, en quelque sorte, une seconde lune de miel, on ne pourrait que s’en réjouir pour eux ; et surtout pour Claire Chazal. Car nul n’ignore, et vous moins que personne, quelles tempêtes la présentatrice des journaux du week-end a dû affronter au cours de l’année passée.

Larmes

Cela a commencé par la mort douloureuse de sa mère, pour se poursuivre avec les railleries cruelles des internautes à propos de ses « bafouillages » à l’antenne, et aboutir, ces dernières semaines, aux sondages inquiétants qui montrent que, jour après jour, le journal concurrent, celui de Laurent Delahousse, « grignote » le sien, au point qu’ils sont désormais au coude à coude en termes d’audience.

Tout cela agit sur le moral de Claire, en dépit de sa force et de sa détermination. Et personne n’a oublié l’avoir vue en larmes, sur le divan de Marc-Olivier Fogiel, le 23 juin dernier, lorsqu’a été évoqué ce moment, qui se rapproche inéluctablement, où il lui faudrait dire adieu au journal, adieu à la télé…

Donc, oui, si Arnaud et elle ont secrètement pris conscience, comme le dîner dont nous venons de parler semblerait le prouver, que leur amour était plus fort que leurs désaccords, on ne peut que s’en réjouir pour Claire Chazal !

Pierre-Marie Elstir

À découvrir