France Dimanche > Actualités > Claire Chazal : Chassée au profit d’une jeune !

Actualités

Claire Chazal : Chassée au profit d’une jeune !

Publié le 29 avril 2019

La sexagénaire Claire Chazal doit faire face à un nouveau scénario noir alors qu’elle avait retrouvé l’équilibre.

«Le passage des 60 ans a été très difficile. C’est une dizaine terrifiante. Rien que ce mot de “senior” ! », déplorait-elle dans Elle. Il faut dire que ce cap, Claire Chazal avait de bonnes raisons de le redouter. En 2015, la journaliste perdait sa mère, se séparait de son compagnon, le mannequin Arnaud Lemaire, et voyait son fils François quitter le nid familial pour voler de ses propres ailes. Pour ne rien arranger, elle se faisait évincer de la chaîne qu’elle avait loyalement servie durant près de vingt-cinq ans, remplacée par Anne-Claire Coudray, une jeunette de vingt ans sa cadette. Alors, dans ces conditions, on peut comprendre que rejoindre le club des sexagénaires n’ait rien de très réjouissant à ses yeux.

Et pourtant… Ce nouveau chapitre de son existence, loin d’être un naufrage, l’a révélée à elle-même ! Depuis le 18 janvier 2016, en effet, Claire est aux manettes de l’émission Entrée libre, sur France 5, un programme de 20 minutes qui décortique quotidiennement toute l’actualité artistique. Or, non seulement elle a très bien vécu le fait de passer du rang envié de reine du JT – avec des millions de téléspectateurs suspendus à ses lèvres –, à celui de présentatrice d’une émission culturelle qui séduit en moyenne quelque 328 000 fidèles, mais elle s’est totalement épanouie dans cette nouvelle mission. 

Entourée de ses fins limiers chargés de débusquer les événements les plus intéressants, passant elle-même trois à quatre soirées par semaine à tester ces réjouissances pour le cœur et l’esprit, la journaliste se sent dans son élément. « Transmettre la culture non-élitiste me correspond aujourd’hui totalement. Dans cette émission, je me sens comme un passeur », confiait-elle dans Paris Match, en août 2017. Son grand ami, l’écrivain Philippe Besson, confirme : « Son centre d’intérêt majeur, c’est la culture. Elle lit énormément, passe son temps au théâtre, à l’opéra, et va voir des spectacles de danse […]. Elle est au plus près de ce qu’elle veut faire. » 

Hélas, la dure loi des audiences se moque bien que cette grande professionnelle soit à sa place et du bonheur qu’elle procure à tous ceux qui la suivent. En février 2018, le magazine Capital était le premier à tirer la sonnette d’alarme, dressant le palmarès des animateurs les plus rentables du PAF et donc celui aussi des mauvais élèves qui coûtent trop cher aux contribuables. Avec 25 200 euros de prix de fabrication pour 328 000 téléspectateurs, Entrée libre est un véritable gouffre. Tel était le constat établi par le très sérieux mensuel économique. 

Delphine Ernotte, présidente du groupe France Télévisions, a-t-elle eu vent de cette enquête ? Une chose est sûre, voilà plus d’un an, le gouvernement l’a sommée de serrer les cordons de la bourse, lui demandant de réaliser quelque 50 millions d’euros d’économie. Entrée libre était donc une cible parfaite…

Où en est-on aujourd’hui ? Eh bien justement, à l’heure d’établir la grille des programmes de rentrée de septembre, la belle blonde pourrait bien voir sa plus grande angoisse prendre corps, comme elle l’écrivait dans son autobiographie, Puisque tout passe, parue en mai 2018 chez Grasset : « Pour moi, le temps passe et je crève de penser que les perspectives s’amenuisent. »

C’est Le Parisien qui vient d’annoncer la couleur. On y apprend en effet que le programme animé par Claire Chazal, loin d’avoir gagné de nouveaux fidèles, en a perdu quelque 50 000, ne rassemblant plus que 271 000 téléspectateurs, soit 1,3 % de part de marché. Même pour France 5, c’est loin d’être assez, surtout à 20 h 15, heure de grande écoute.

Comme l’a confié un connaisseur : « Depuis décembre, Takis Candilis (chargé de l’antenne et des programmes pour France Télévisions) met la pression aux producteurs pour qu’ils baissent leurs prix, en les menaçant de disparition. » Il serait également sur le point, en accord avec la direction de France 5, de supprimer le magazine de Claire  ! Et qui occuperait donc ce créneau horaire très prisé ? Anne-Elisabeth Lemoine, dont le talk-show, C’est à vous, diffusé juste avant Entrée libre, cartonne. Elle « récupérerait » les 20 minutes du programme de sa consœur » !

Blonde comme elle, mais de quatorze ans sa cadette, la piquante journaliste ne manque pas d’atouts. Sa franchise fait mouche, comme avec Nicolas Dupont-Aignan, qu’elle avait reçu sur son plateau le 6 mars dernier, le remettant à sa place.

Quatre ans seulement après le traumatisme de son éviction de TF1, Claire serait donc sur le point de revivre ce même drame. On peut imaginer, bien qu’elle n’en laisse rien paraître, le désarroi de la journaliste face à cette nouvelle menace. Quelle terrible perspective en effet pour celle qui a une peur panique de vieillir, qui, chaque fois qu’elle regarde ses mains, est terrorisée de constater leur ressemblance avec celles de sa mère, de se voir contrainte de prendre une retraite forcée !

Cependant, dans sa grande mansuétude, la direction de France 5 pourrait lui laisser la direction du magazine culturel Passage des arts, le samedi soir seulement. Une façon délicate de montrer à Claire qu’après Entrée libre, c’est la sortie qui l’attend ?

Lili CHABLIS

À découvrir