France Dimanche > Actualités > Claire Chazal et Philippe Torreton : Leur amour couronné à l'Élysée !

Actualités

Claire Chazal et Philippe Torreton : Leur amour couronné à l'Élysée !

Publié le 9 avril 2004

C'était une soirée de gala vraiment exceptionnelle, ô combien fastueuse, avec en invitée Claire Chazal : la République française recevant à l'Élysée, la monarchie britannique  !C'était une soirée de gala vraiment exceptionnelle, ô combien fastueuse, avec en invitée Claire Chazal : la République française recevant à l'Élysée, la monarchie britannique  !

Lundi 5 avril, en effet, le président Jacques Chirac et son épouse, Bernadette, la première dame de France, accueillaient dans le plus grand apparat, la reine Elizabeth II et le duc d'Edimbourg, son mari.

Une visite officielle comme on n'en avait pas vue depuis douze ans, et qui venait couronner le centième anniversaire de l'Entente cordiale franco britannique. C'est dire le lustre de cette réception unique !

Pourtant, ce soir-là, la vraie reine n'a pas été Elizabeth, ni même madame Chirac, malgré son éclatante robe rouge, mais... Claire Chazal ! Époustouflante d'élégance et de beauté, la journaliste vedette de TF1 arborait pour l'occasion une magnifique robe longue noire, toute en soie, dont le profond décolleté, rehaussé d'une mousseline vaporeuse, mettait en valeur la perfection de ses épaules et son port de tête altier.

Et, à son côté, se tenait un authentique prince... charmant! Son prince charmant, pour être plus précis. En effet, à la gauche de Claire, au moment de gravir les célèbres marches du palais présidentiel, dans un impeccable smoking noir, se tenait ... Philippe Torreton.

Oui, ainsi devant les 240 invités, sous les lambris dorés de la salle des fêtes de l'Élysée, l'amour qui unit Claire et Philippe a été ce soir-là magnifiquement couronné. Un amour merveilleux, profond, plus fort que tout, et surtout plus fort que les conventions.

Car, si ces deux-là incarnent l'image idéale de deux êtres faits l'un pour l'autre, il n'en demeure pas moins que, officiellement, ils ne sont pas mari et femme, ni devant les hommes et encore moins devant Dieu.

Bien sûr, Claire est séparée de Xavier Couture et leur séparation semble définitive. De son côté, les liens qui retenaient Philippe se sont distendus.

Les plus âgés parmi vous se souviennent sans doute que, du temps du général De Gaulle, et surtout de «Tante Yvonne», les hommes et les femmes divorcés étaient purement et simplement «interdits de séjour» à l'Élysée. Le protocole ne badinait pas alors avec la morale, dans ces années soixante !

Du reste, pour en revenir au présent, Bernadette Chirac n'a jamais fait mystère de son respect inconditionnel du mariage, de son hostilité au Pacs, bref : de son attachement aux valeurs traditionnelles.

Mais, sachant évidemment, à quel point l'amour qui unit aujourd'hui Claire et Philippe est sincère, Madame Chirac s'est comportée en grande dame et en hôtesse parfaite pour accueillir ce couple lui-même si parfait.

Le seul point d'interrogation qui restait, c'était... la reine Elizabeth elle-même ! Comment allait réagir la souveraine britannique face à cette entorse flagrante au protocole ? Quel visage allait-elle offrir à Claire Chazal ? Courait-on à l'incident «diplomatique» ?

Pas le moins du monde ! Visiblement, et la photo officielle est là pour en attester, la beauté, la classe naturelle et le sourire lumineux de Claire ont immédiatement séduit, le couple royal ! Complément sous le charme, Elizabeth et Philipp !

Il faut dire qu'elle rayonnait, la belle journaliste, au bras de l'homme qu'elle aime ! Émerveillée par le cadre majestueux de la salle des fêtes de l'Élysée, Claire s'est, en particulier, extasiée devant la finesse des bouquets de fleurs, dont certains reproduisaient les drapeaux français et britannique.

Un peu plus tard, c'est avec appétit - cet appétit que donne le bonheur quand il est sans mélange - qu'elle a dégusté le menu composé d'une crème de brocolis, de foie gras d'oie à la gelée de Sauternes, puis de cailles farcies aux morilles fraîches accompagnées de pommes sarladaises, servis avec un château Yquem et un château Mouton Rothschild.

Et, pour finir, un gâteau au chocolat et à la menthe. Tout cela... sans oublier d'adresser régulièrement à son prince charmant des regards aussi intenses que furtifs !

Oui, vraiment, ce soir-là, Claire Chazal a eu l'immense bonheur de voir son amour pour Philippe Torreton reconnu... non, mieux: couronné ! À la fois par le président de la République française et par la reine d'Angleterre. C'est ça, aussi, l'entente cordiale !

Anna Hadrien

À découvrir