France Dimanche > Actualités > Claire Chazal : Victime d’une redoutable addiction !

Actualités

Claire Chazal : Victime d’une redoutable addiction !

Publié le 23 juin 2019

Comme vient de le confier Claire Chazal, chez elle ou au bureau, cela lui est indispensable pour se sentir bien…

Dans quelques semaines, comme la plupart des Français, elle pourra savourer des vacances bien méritées. à 62 ans (qu’elle ne fait pas), Claire Chazal a toujours une vie très active.

L’émission Entrée libre, qu’elle anime quotidiennement sur France 5 depuis 2016, est en effet loin d’être une sinécure. Pour ce programme qui passe au crible toute l’actualité culturelle et artistique, la journaliste ne consacre pas moins de quatre soirées sur le terrain, testant elle-même les sorties avant de les présenter aux téléspectateurs. Une reconversion qui réjouit l’ex-reine du JT, à tout point de vue, sauf un peut-être. Car lorsqu’elle est ainsi en vadrouille, à l’affût d’une pièce, d’un concert, d’une exposition à faire découvrir à ceux qui la regardent, il est un plaisir qu’elle ne peut hélas pas se permettre. Mais peut-on encore appeler plaisir ce qui ressemble à une véritable addiction ?

Car, aussi surprenant que cela puisse paraître, Claire la raisonnable, qui veille à sa ligne comme le lait sur le feu, se privant même parfois de manger, Claire la sportive, qui consacre près de huit heures par semaine à la pratique de la danse, Claire, chantre d’une vie saine et sans excès, est accro !

En 2009, interrogée par Philippe Vandel, sur les ondes de France info, elle avait révélé avoir été dans sa jeunesse, une vraie hippie. « J’ai été baba cool, avec des sabots, le manteau afghan et le pull péruvien, du khôl sous les yeux et les cheveux teints au henné », racontait-elle. Dans cette même interview, elle confiait également avoir goûté, et pas qu’un peu, au cannabis : « Des pétards ? On peut dire qu’on en a fumé à 20 ans ! »


Cette addiction, qui peut parfois lui coûter lors de trop longues soirées mondaines, a été pour la première fois publiquement évoquée en avril 2018, par le comédien, humoriste et chroniqueur sur TMC, Vincent Dedienne. Ce jour-là, en effet, ce dernier s’étonnait de voir celle qu’il surnomme « Claire Chasuble » poser pour la couverture de Elle… pieds nus.

Une excentricité dont la journaliste est coutumière comme le lui a fait remarquer Yann Barthès qui, le 16 mai dernier, recevait l’élégante blonde dans son émission Quotidien. Qu’elle fasse la une d’Elle ou de Paris Match, qu’elle s’épanche sur le divan de son ami Marc-Olivier Fogiel, comme il y a quatre ans, Claire, pourtant connue pour sa grande pudeur, semble prendre son pied à montrer les siens !

Comme l’a expliqué la sublime sexagénaire à son confrère qui s’étonnait de cette étrange manie, être pieds nus, que ce soit chez elle ou au bureau, lui a toujours procuré un incomparable sentiment de bien-être et de confort.

Sentiment partagé par le précurseur en la matière, Mickaël Lechantre, professeur de danse à Strasbourg, militant acharné du « sans chaussures », un art de vivre qu’il applique, hiver comme été et n’importe où qu’il soit, depuis treize ans ! En octobre dernier, il a même obtenu gain de cause contre la mairie de Besançon qui lui interdisait de se promener nu-pieds dans le parc de la citadelle !

Retrouver la sensation du sol, du corps en équilibre sur sa voûte plantaire est très certainement quelque chose qui parle à la passionnée de danse qu’est Claire depuis toujours. D’autant que, comme le défendent de nombreux spécialistes, cette pratique renforcerait la tonicité musculaire.

D’ailleurs de nombreux artistes n’hésitent pas à se produire sur scène, les pieds dans le plus simple appareil. De Zazie à Camille, en passant par Cesária évora, ou Björk, toutes ont goûté à ce bien-être et cette liberté que procure le fait d’être directement relié à la terre.

Quand l’addiction est bonne, pourquoi s’en priver ? Claire a d’ailleurs été à deux doigts d’accepter la proposition de Yann Barthès, qui lui proposait gentiment de finir l’émission déchaussée… Ce qu’elle a dû faire, sitôt rentrée chez elle !

S’envolera-t-elle cet été pour la Corse, ou le sud de la France qu’elle aime tant ? Pas sûr, tant elle n’aime pas penser aux vacances, que la journaliste le sache elle-même. Mais d’ores et déjà une chose est sûre : où qu’elle soit, elle y sera bien… pieds nus !

Lili CHABLIS

À découvrir