France Dimanche > Actualités > Claire Keim : Dévastée par la trahison de son mari !

Actualités

Claire Keim : Dévastée par la trahison de son mari !

Publié le 6 janvier 2019

keim-claire-20181221-2

Lorsque Claire Keim a découvert que son époux menait une double vie, elle a ressenti une douleur immense…

L’adultère, cette trahison tant redoutée par la plupart des couples, est, lorsqu’il est dévoilé au grand jour, une immense épreuve. Pour la comédienne Claire Keim, qui partage la vie de l’ancien footballeur Bixente Lizarazu depuis douze ans, la révélation de l’infidélité de son compagnon a fait l’effet d’un véritable coup de poignard.

À cette découverte d’une lettre d’amour adressée à l’homme de sa vie, signée d’une mystérieuse Inès, son monde s’écroule. À travers les mots enflammés de cette missive postée en Ardèche, elle devine, abasourdie, la passion brûlante que son chéri vit dans le plus grand secret.

Comment a-t-elle pu être aussi aveugle ? Car, comme c’est souvent le cas, elle n’avait rien vu, rien pressenti dans l’attitude de son homme qui aurait alimenté des soupçons d’adultère. Ce jour-là, la colère envahit Claire. Une colère assortie d’une douleur violente, comme si elle avait été rouée de coups.

Après avoir pleuré toutes les larmes de son corps, elle essaie de comprendre. Cette liaison est-elle la preuve qu’ils ne s’aimaient plus ? Ou bien ne s’agissait-il que d’une passade, d’une erreur de parcours ? De celles que certains infidèles regrettent et confessent pour mieux expier leur faute ? Si l’on trompe une fois, sans doute trompera-t-on une deuxième fois, voire une troisième fois et une dixième encore, parce que l’on a en soi une envie de plaire, de séduire encore et toujours…

Son amoureux, elle en est persuadée, n’en est sûrement pas à son premier coup d’essai. Le comble, c’est qu’après la colère, elle en arrive à lui trouver des excuses. S’il menait une double vie, il avait sans doute ses raisons. Il faut avouer que, depuis quelque temps, l’ennui s’était immiscé dans leur couple, rendant inévitable une aventure extraconjugale…


Torturée par toutes ces interrogations, elle ne peut, malgré tout, s’empêcher de penser qu’en amour, la fidélité doit être totale, corps et âme. Mais comment encaisser une telle déception ? Lucide, elle sait qu’elle mettra du temps à se relever de cette épreuve…

Rassurez-vous cependant. Si Claire Keim a vécu cet enfer, ce n’était que pour les besoins de son rôle dans la série Les secrets, réalisée par Christophe Lamotte.

Dans la vraie vie, son histoire d’amour avec Bixente ne connaît aucun nuage, fort heureusement. Même si, elle confesse elle-même s’être « laissée envahir » par le scénario de cette fiction aux ressorts très dramatiques. Difficile en effet, lorsque l’on est une actrice investie, de rentrer tranquillement chez soi après avoir incarné des heures durant face à la caméra une femme trompée qui a bien du mal à admettre les écarts de conduite de son époux.

Ce rôle prenant ne lui a laissé aucun répit. « J’ai essayé de faire moi-même le chemin pour comprendre l’incompréhensible », révèle-t-elle dans TV Mag. « C’est le voyage intérieur du personnage qui m’a beaucoup plu », ajoute-elle. Un cheminement mental que l’on imagine excessivement douloureux, d’autant que dans cette fiction, le mari de cette femme médecin s’est suicidé sans aucune raison apparente.

Après Insoupçonnable, autre série tournée par Christophe Lamotte, diffusée sur TF1 en septembre et octobre derniers, dans laquelle elle campait Muriel, une épouse aimante à mille lieux de soupçonner la face cachée de son conjoint, elle récidive avec ce nouveau drame, adapté de la série britannique Doctor Foster, avec Suranne Jones, composé de 3 épisodes de 52 minutes (diffusé mardi dernier sur France 3, à revoir en replay). Ce rôle, dans lequel elle s’est livrée sans compter, s’est doublé d’un véritable défi qui lui aura aussi permis de faire le point sur sa vie personnelle.

Et la toujours sublime quadragénaire n’a aucun doute là-dessus. Pour qu’une relation dure, il faut y mettre du sien. Comme l’a confié Claire à Paris Match il y a quelque temps, elle et Bixente ne négligent aucune astuce pour rester amoureux comme au premier jour : « Nos obligations professionnelles nous séparent souvent. Finalement, c’est une grande chance que nous avons de nous manquer. Nous n’avons pas d’habitudes, pas de quotidien, pas de routine. C’est beaucoup plus difficile de se lasser de quelqu’un qui vous manque tout le temps. »

Et quand ce « manque » s’assortit d’une immense complicité, c’est la cerise sur le gâteau ! « Bixente est de très bon conseil, et je lui demande toujours son avis, de la même façon qu’il me demande le mien, avoue-t-elle. On échange beaucoup, on se fait confiance. On ne fait pas tout ensemble, je pense qu’il est important de garder son indépendance et de cloisonner ce qui touche à la vie professionnelle. J’essaie d’être une bonne équipière. » On l’aura compris, ses sentiments pour l’ex-sportif sont toujours aussi forts. C’est sans doute la puissance de cet amour qui lui a permis de se mettre dans la peau de cette héroïne blessée avec une telle intensité. Une performance époustouflante, digne des plus grandes actrices…

Sophie MARION

À découvrir