France Dimanche > Actualités > Claude Lelouch : L'amour, la mort... et les cons !

Actualités

Claude Lelouch : L'amour, la mort... et les cons !

Publié le 3 décembre 2015

La semaine prochaine, le 9 décembre, sortira dans toutes les bonnes salles de cinéma le prochain film réalisé par Claude Lelouch, Un + Une, avec Jean Dujardin, Elsa Zylberstein et Christopher Lambert dans les rôles principaux ! Pour la promotion de cette belle comédie romantique, le réalisateur de 78 ans livre sa vision de l'amour, de la mort... et surtout des cons !

Un demi-siècle après Un homme et une femme, palme d'or à Cannes en 1976 et Oscar du meilleur scénario original, Claude Lelouch sort une nouvelle comédie romantique, Un + Une. C'est l'histoire d'un célèbre compositeur de musiques de films, incarné par Jean Dujardin, venu en Inde pour travailler sur une version très originale de Roméo et Juliette. Commence alors une formidable aventure avec Anna (Elsa Zylberstein), une femme qui ne lui ressemble en rien, mais l'attire plus que tout !

--> Lire aussi : Elsa Zylberstein : Toujours amie avec Arnaud et les hommes de sa vie !

"C'est la première fois que des acteurs me choisissent, confie Claude Lelouch dans le dernier Paris Match, et pas l'inverse. Ça faisait longtemps que j'avais envie de tourner avec eux - Jean Dujardin et Elsa Zylberstein NDLR-, mais je ne les voyais pas ensemble. Alors j'ai cherché le fil qui pourrait les rassembler, et j'ai trouvé cette histoire d'amour entre deux personnes qui sont déjà très amoureuses chacune de leur côté. Je voulais montrer que l'amour est une drogue dure contre laquelle il n'y a aucune protection possible : quand ça vous tombe dessus, on ne peut rien y faire."

--> Lire aussi : Jean Dujardin et Nathalie Péchalat : 24h de séparation et... le mariage?

Pourquoi avoir tourné cette histoire d'amour en Inde, un pays où Claude Lelouch n'avait jamais mis les pieds ? "J'éprouvais à la fois une répulsion et une attirance pour ce pays, répond-t-il à Paris Match. J'avais peur que la vue de la misère me mette dans un état de révolte permanent. En Inde, entre les riches et les pauvres, ce n'est un fossé mais un océan."

-->Lire aussi notre dernière interview de Claude Lelouch : "Mes enfants sont les plus beaux films que j'ai réalisés"

Alors si le célèbre réalisateur de 78 ans s'est décidé à franchir le pas, c'est parce-que ses amis l'ont convaincu que les Indiens avaient exactement la même philosophie de vie que lui, sa même vision de la mort ! "Comme je ne crois pas à la mort et que je pense que chaque vie est le brouillon de la prochaine, explique-t-il, ils me disaient que ce pays était fait pour moi !" Et d'ajouter d'une merveilleuse métaphore digne de Michel Audiard: "La mort, c'est comme faire le ménage chez soi, tu jettes la merde et tu conserves le meilleur pour après."

Car Claude Lelouch croit en la réincarnation ! "Oui, affirme-t-il, parce que je suis persuadé que la mort est si absurde qu'on n'a pas pu inventer un truc si con. Impossible qu'on se fasse tant chier pour qu'il n'y ait plus rien après."

--> Lire aussi : Jean Dujardin : L'inquiétante disparition...

Et le réalisateur s'y connait en cons ! "J'aime l'intelligence et j'adore les cons, lâche-t-il. Grâce à euxj'ai pu faire des comédies formidables !" Alors ce n'est pas un hasard si Claude Lelouch a été choisi par l'interprète d'Hubert Bonisseur de La Bath, dans OSS 117, ou encore de Brice de Nice :Jean Dujardin s'est fait une spécialité pour jouer les cons et devrait bientôt donner une suite à ces deux séries de films très populaires !

 Stéphane Joly

À découvrir