France Dimanche > Actualités > Clémentine Célarié : Sauvée sur la table d'opération !

Actualités

Clémentine Célarié : Sauvée sur la table d'opération !

Publié le 19 mars 2020

.photos:bestimage

Grâce à cette délicate intervention chirurgicale, Clémentine Célarié a pu mettre un terme à ses souffrances...

L'actrice de 62 ans, plus épanouie que jamais, ne semble pas avoir peur du temps qui passe. Fidèle à son fort tempérament, la belle sexagénaire n'a pas l'intention de capituler. Pour cette éternelle amoureuse, la séduction n'a pas d'âge et c'est tant mieux ! À la voir si débordante d'énergie, toujours positive, on a du mal à croire que la star a connu une période noire durant laquelle elle s'est laissée aller au désespoir. Ce traumatisme, qui aurait pu l'engloutir à jamais, remonte au collège. Elle a 12 ans et est inscrite dans un établissement scolaire à Dakar, au Sénégal, où son père journaliste travaille dans une radio-télé. Mais un jour, un jeune homme très insistant tente de la séduire. Sous le choc, la réaction de l'adolescente ne se fait pas attendre. Se sentant en danger, la collégienne se défend violemment, trop sans doute, car c'est elle qui va être désignée comme coupable ! Les sanctions ne tardent pas à arriver.


La malheureuse est exclue du collège, et ses parents ne trouvent rien de mieux que de l'envoyer en pension en France. Clémentine vit cette mise à l'écart comme la plus grande des injustices. Isolée, mal dans sa peau, elle broie du noir et se trouve tous les défauts de la terre. Celle qui deviendra plus tard une créature pleine de charme juge son visage très ingrat.

Sa silhouette boulotte ne la contente pas plus. « Je trouvais que mon physique était aussi une injustice, confesse-t-elle dans Gala. Je me sentais tellement moche. J'avais un nez terrible. J'ai vraiment eu une adolescence pourrie. » Les années passent, mais ce nez « comme une patate », dixit l'intéressée, lui donne envie de se cacher, alors qu'au fond d'elle-même elle ne rêve que d'une chose : devenir comédienne.

Mais comment oser s'exposer au regard des autres quand la nature vous a si peu gâtée, se demande-t-elle.

Un paradoxe qui la fait souffrir jusqu'à tomber en dépression. Mais un beau matin, lasse de subir, elle décide d'avoir recours à la chirurgie esthétique, en faisant rectifier cet appendice nasal qui lui cause tant de tourments. Une rhinoplastie salvatrice qui va totalement bouleverser le cours de son existence.

Pour parachever sa métamorphose, elle se lance ensuite dans un régime draconien. Comme par magie, le vilain petit canard s'est mué en femme désirable et sûre d'elle-même. « Je me sentais enfin jolie », raconte-t-elle. D'un seul coup, les hommes ont porté un autre regard sur moi, je leur plaisais. » Ce n'est pas tout : se sentant capable de toutes les audaces, l'apprentie comédienne va enchaîner les castings et faire ses débuts au cinéma…

Valérie EDMOND

À découvrir