France Dimanche > Actualités > Corinne Masiero : Attaquée de tous les côtés !

Actualités

Corinne Masiero : Attaquée de tous les côtés !

Publié le 8 mars 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Corinne Masiero

Les saillies grossières et les improvisations de Corinne Masiero dans “Capitaine Marleau”, la série à succès de France 3, n’amusent plus les téléspectateurs…

Vous étiez 7 millions cette semaine, sur France 3, à regarder l’énergique gendarme ch’ti de la série réalisée par Josée Dayan, Capitaine Marleau… Un épisode se déroulant sur l’île de Beauté où Corinne Masiero a, comme d’habitude, largement improvisé son texte, multipliant les jeux de mots grivois et les références à l’actualité. Mais si cette marque de fabrique de l’actrice rebelle et irrévérencieuse a immédiatement séduit les téléspectateurs, il semblerait que ces derniers commencent à se lasser des libertés que prend leur idole avec ses répliques et finissent même par se détourner de son personnage haut en couleur !


Dans ce volet corse notamment, diffusé le 18 février, la comédienne au langage fleuri (de roses plus qu’épineuses !) en rajoute une couche avec des allusions aux « gilets jaunes », – mouvement qu’elle soutient ouvertement contre Emmanuel Macron –, et des blagues sous la ceinture à faire rougir un Jean-Marie Bigard pourtant adepte de ce genre d’humour !

Ainsi, blessée au bras par des chasseurs, la policière au franc-parler ingérable lance-t-elle à l’urgentiste qui vient de la prendre en charge : « Mettez pas votre doigt dans mon trou… Ça commence par un doigt et ça finit par un bras. » Avant de poursuivre sa réplique par un autoritaire : « Serrez plus fort, vous bandez mou avec votre bandage ! » Autant de saillies que les scénaristes du feuilleton n’avaient évidemment pas écrites…

« Corinne Masiero en fait des tonnes et en surjouant le côté clownesque, elle finit par décrédibiliser son personnage », remarque un internaute, pourtant fidèle de la première heure, tandis qu’un autre aficionado regrette : « J’étais fan de cette série mais maintenant elle prend trop ses aises. »

Déjà en 2017, la comédienne, consciente de ses débordements incessants, avait confié à nos confrères du Parisien : « Je ne peux pas faire semblant de jouer ! Quand on essaie de me cadrer, ça ne marche pas. » De son côté, sa réalisatrice, relativement impuissante face à l’imposante personnalité de sa vedette, admettait : « Elle se lâche tout le temps. Elle l’a toujours fait. Elle écrit une partie de ses dialogues et improvise. Je lui accorde de la liberté, mais si ce qu’elle dit ne convient pas au personnage ou à l’histoire, on ne le garde pas. »

Un contrôle plus serré de la part de la production et une marge de manœuvre moins importante accordée à la star Masiero permettront peut-être de ne pas perdre les millions de fans de ce feuilleton familial…

Clara MARGAUX

À découvrir

Sur le même thème