France Dimanche > Actualités > Corinne Touzet : "Un énorme sacrifice !"

Actualités

Corinne Touzet : "Un énorme sacrifice !"

Publié le 19 juillet 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Après une rupture sentimentale éprouvante, Corinne Touzet a été obligée de quitter sa belle maison cannoise.

Dans le cœur des téléspectateurs, elle restera à jamais Une femme d'honneur, du nom de la série phare de TF1 diffusée de 1996 à 2008. Depuis, Corinne Touzet n'a que très peu tourné : quelques téléfilms, ainsi qu'une apparition dans un épisode de Joséphine, ange gardien, en 2020. Le choix délibéré d'une actrice qui avait mieux à faire ailleurs…


Profiter pleinement et au quotidien de sa belle maison située sur les hauteurs de Cannes (Alpes-Maritimes), passer du temps avec sa fille Jeanne – aujourd'hui âgée de 26 ans –, et revenir à sa passion première, le théâtre, c'est en effet le pari audacieux qu'a fait la comédienne lorsque la série qui l'a rendue célèbre s'est arrêtée.

Et elle ne l'a pas regretté ! Dans cet écrin de verdure dominant la grande bleue, Corinne Touzet ne s'est jamais sentie aussi bien, comme elle l'a confié il y a peu à nos confrères de Gala : « J'y étais très heureuse, trop même, du coup cette vie me suffisait. Si l'on venait à moi, j'étais ravie, mais si l'on ne venait pas, ça m'était indifférent. J'étais épanouie dans ce quotidien en pleine nature, loin des bruits du monde. » Hélas, cet équilibre si harmonieux s'est brutalement rompu lorsqu'elle s'est séparée de celui qui partageait son existence.

Car cette femme dotée d'un tempérament bien marqué le reconnaît bien volontiers, il n'est pas évident pour un homme de trouver sa place à ses côtés : « Je suis très, et peut-être trop indépendante, et ce caractère est compliqué à vivre pour l'autre. » Nous sommes alors fin 2019, Corinne vient de souffler ses soixante bougies, sa chère fille Jeanne a pris son envol, et elle se retrouve bien seule dans cette maison devenue trop grande…

L'actrice prend alors l'une des décisions les plus difficiles de sa vie : quitter ce paradis où elle a passé tant de bons moments pour revenir à Paris. Un « énorme sacrifice », que le premier confinement décrété au printemps dernier a rendu plus éprouvant encore.

Elle, la campagnarde, habituée aux grands espaces, aux parfums de la garrigue et au chant des cigales, se retrouvait comme une lionne en cage dans cet appartement dont elle ne pouvait s'échapper qu'une heure par jour. Un choc qui l'a mise K.-O. dans un premier temps : « Ça a d'abord été très violent », a-t-elle ainsi avoué.

Mais, comme son ancien personnage d'adjudant-chef puis lieutenant de la gendarmerie Isabelle Florent, Corinne a de la ressource. La pandémie la privant, comme tout un chacun, de contact avec le monde extérieur, elle s'est concentrée sur son univers intérieur, dévorant tous les livres empilés dans sa bibliothèque qu'elle n'avait jusqu'alors jamais eu le temps d'ouvrir. Dans ces quelques dizaines de mètres carrés qui constituent désormais son « chez-elle », l'actrice a également réalisé qu'elle s'était encombrée de tout un tas d'objets et de souvenirs qui lui pesaient.

Alors, profitant de ce temps de solitude imposé, elle s'est lancée dans une grande opération de rangement par le vide ! « J'ai fait le tri, le ménage, dans ma tête comme dans mon intérieur. Moi qui ai tendance à m'encombrer, j'ai dû revenir à l'essentiel, me séparer d'énormément de choses, ça a été très douloureux, compliqué, mais ça m'a fait un bien fou », a-t-elle encore raconté. Aujourd'hui, apaisée et sereine, la comédienne est ravie d'être de nouveau Parisienne. Elle voit très souvent sa fille – « l'amour de ma vie », dit-elle –, qui fait carrière dans l'univers de la mode. Et, si elle est toujours célibataire, elle ne désespère pas de rencontrer l'âme sœur qu'elle préférerait, c'est à noter, avec de l'expérience et des rides !

Mais pour l'heure, Corinne a d'autres chats à fouetter : elle joue cet été au festival d'Avignon, dans la pièce de David Hare Juste une embellie ! Avant de retrouver le chemin des plateaux pour un nouveau projet télé ? En tout cas, on l'espère…

Lili CHABLIS

À découvrir

Sur le même thème