France Dimanche > Actualités > Coupe du monde 2018 : Le terrible destin des Bleus…

Actualités

Coupe du monde 2018 : Le terrible destin des Bleus…

Publié le 11 juillet 2018

capture-d-cran-2018-07-11-16

S’ils sont aujourd’hui dans la lumière, Blaise Matuidi, Paul Pogba et Lucas Hernandez ont également traversé des périodes très sombres…

Chaque jour qui passe rapproche un peu plus les Bleus de réaliser leur rêve ultime : celui de devenir les vainqueurs de la Coupe du Monde 2018, vingt ans après le premier sacre de l’équipe de France…

Pourtant pour Paul Pogba, Blaise Matuidi et Lucas Hernandez, tous trois titulaires de l’équipe de Didier Deschamps, la vie n’a pas toujours été tendre…

À quelques jours de la finale qui aura lieu ce dimanche à 17h, retour sur leurs parcours de vie, parfois chaotique, souvent douloureux, qui, malgré les vents contraires, les ont menés aujourd’hui aux portes de la victoire…

  • Paul Pogba : Orphelin d’un père qu’il aimait tant…

Depuis le début de la coupe du Monde, le milieu de terrain brille sur la pelouse de la coupe du monde…

Le 16 juin dernier pourtant, le footballeur de 25 ans a atteint le sommet de sa carrière en marquant un but contre l’Australie durant un match de qualification... Détourné par un adversaire, ce but ne lui a malheureusement pas été accordé… La fifa jugeant qu’il s’agissait-là d’un but de l'Australien contre son camp... Cette décision arbitraire n'enlève pourtant aucun mérite à Paul, à l'initiative de cette action décisive.

Pour que le bonheur du jeune homme soit complet, un élément vital manquait pourtant à cet exploit… L’homme qu’il a cherché toute sa vie à rendre fier n’a pas pu assister à cette consécration…

En mai 2017, son père, Fassou Antoine Pogba, nous quittait après un long combat contre la maladie… Malgré son départ, il est pourtant toujours resté dans le cœur et l’esprit de son fils…

Le lendemain de la victoire des Bleus, cet enfant devenu orphelin de son père a décidé d’offrir à l’homme qui lui manque tant une preuve d’amour irréfutable en lui dédiant cette action historique : « Papa, c’était pour toi », a-t-il écrit sur son compte Instagram…

  • Lucas Hernandez : Son père l’a abandonné…

Malheureusement pour Lucas Hernandez, le père de Paul Pogba a été aussi aimant que son propre père a été absent…

Alors criblé de dette, Jean-François Hernandez a décidé de fuir le pays pour rejoindre la Thaïlande où il y a reconstruit sa vie, abandonnant au passage le jeune garçon à l’âge précoce de 11 ans… « Un matin, les huissiers ont sonné à ma porte. J'ai eu deux heures pour mettre quelques affaires dans ma voiture. Je me suis retrouvée au bord de la piscine, à la rue, sans rien. On est allés habiter dans une chambre d'hôtel, puis dans un petit appartement. », explique la mère du jeune homme…

En plus de trahir sa famille, l’ancienne star de l’Olympique de Marseille a privé a jamais l’actuel défenseur français d’un modèle à admirer et d’un père à aimer… Le jeune homme de 22 ans s’est construit seul : « Les gens qui ne connaissent pas notre histoire croient que c'est grâce à lui qu'ils [Lucas, et son frère Théo, Ndlr.] sont devenus footballeurs, mais ça n'a rien à voir. Le passé du père n'est pour rien dans leur réussite. Elle est belle mais ils ont eu du mérite d'en arriver là. », raconte Laurence Py, celle qui a pris soin de lui toute sa vie, avant d’ajouter :  « Pour eux, il n’existe plus. Il n’a même jamais existé ».

  • Blaise Matuidi : Condamné à ne plus jamais jouer au football…

Pour Blaise Matuidi, ce n’est pas l’absence d’un être cher qui a bouleversé sa vie mais bien ses propres failles…

Aujourd’hui joueur incontournable du monde du football, son destin aurait pu être tout autre…

Alors en pleine souffrance physique, un médecin lui a intimé il y a quelques années d’arrêter le sport à jamais… La raison ? Des problèmes de santé qu’il semblait ne jamais pouvoir surmonter…

Dans une interview pour le journal « L’Equipe », son père, Faria Rivelino Matuidi, se livre sur cet épisode trouble de la vie de son fils… : « Trois mois après l’épisode de Rennes, pendant les vacances de Pacques […] Blaise s’est plaint qu’il avait mal […] Il faisait de l’obstruction rénale. Et là, sans même passer par nous, un médecin lui a brutalement annoncé qu’il devait définitivement arrêter le sport, et que le foot, pour lui, c’était fini ».

Pour le jeune homme d’actuellement 31 ans, c’est l’abattement… Son rêve, si cher à son cœur, semble désormais inaccessible… « C’était très dur », ajoute le père de famille…  

Heureusement, sa famille ne baisse pas les bras… « On a fait plusieurs examens [supplémentaires, Ndlr.], où un néphrologue nous a finalement dit que Blaise pouvait guérir »…

S’en suit alors « un lourd traitement » à base d’antibiotiques, des semaines de doutes… et finalement un sentiment d’extrême soulagement… « Ça a marché », se souvient Faria, avant d’ajouter : « Dans sa tête, je sais qu’il y a un avant et un après cet épisode. Ça l’a aidé à tout relativiser par la suite »…

Malgré les mauvais tours que le destin leur a parfois joué, on espère que les joueurs garderont bien en mémoire, ce dimanche, que « ce qui ne tue pas, rend plus fort »…

Julia NEUVILLE

À découvrir