France Dimanche > Actualités > Cyril Hanouna : Ses drôles de confidences sur sa vie quasi-monacale !

Actualités

Cyril Hanouna : Ses drôles de confidences sur sa vie quasi-monacale !

Publié le 30 novembre 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

À en voir ses émissions, on pourrait penser que Cyril Hanouna mène une vie à cent à l’heure. Pourtant, dans le privé, le rythme du présentateur se rapproche plus du couvent que de la jet-set...

Qui aurait pu le croire ? Dans la vie privée, Cyril Hanouna est à des années-lumières de son personnage public, survolté et hyperactif. Et oui, l’animateur met un point d’honneur à mener une vie saine et calme, à l’instar de ses idoles, les sportifs à haut niveau.


Tout comme eux, Cyril s’astreint à un rythme de vie réglé au millimètre. Hors de question de faire des excès. Son credo, c’est plutôt sport et dodo. Lui, qui est fan de tennis, préfère de loin ce mode de vie aux mondanités en tout genre.

"Je ne bois pas, je ne fume pas, je n'ai jamais pris de drogue", explique-t-il dans une interview accordée à I24News. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce papa fraîchement séparé d’Emilie, ne laisse aucune place au hasard.

"Je rentre le soir et je dors direct. En fait, ou je suis à l'antenne, ou je dors. Je finis l'émission à 21h15, je suis à la maison vers 21h45 et à 22h15 je dors. Tous les soirs", a-t-il confié au micro d'Anna Cabana.

Un rythme qui en laisse perplexe plus d’un, au point même de décourager ses amis les plus proches. D’ailleurs, il faut croire que ces derniers ont définitivement oublié l’idée de voir Cyril s’embarquer dans de folles soirées.

À ce sujet, celui qui a finalement pris rendez-vous pour se faire vacciner n’hésite pas, avec son humour à toute épreuve, à faire part des très nombreux lapins qui leur a posés : "J'ai des potes qui sont souvent à la maison. À 14 heures, je leur dis : 'Ce soir, grosse soirée ! On va sortir, donc préparez des trucs'. Ils appellent des trucs, etc. À 18 heures, je les rappelle et je leur dis : 'Normalement, on sort ce soir'. À 20 heures : 'On va voir, il faut que je vous dise'. Et à 22 heures, ils me voient monter dormir. À chaque fois, ils me disent que je ne sors jamais."

Heureusement, avec sa bonne humeur, il est certain qu’on lui pardonne facilement ce rythme de grand-père. 

Andréa Meyer

À découvrir