France Dimanche > Actualités > Cyril Hanouna : Soudain, il s’est effondré en sanglots…

Actualités

Cyril Hanouna : Soudain, il s’est effondré en sanglots…

Publié le 3 février 2016

Sur le divan de Marc-Olivier Fogiel, l’histrion de “Touche pas à mon poste !”, Cyril Hanouna a dévoilé une autre facette de sa personnalité en évoquant sa grand-mère  disparue .

Le regard dans le vide, les yeux humides, le front moite… il semble sur le point de craquer. Aucun mot ne sort de sa bouche. L’émotion est palpable, le silence pesant, l’instant tragique. On ne l’avait jamais vu comme ça, Cyril Hanouna. Il a beau faire le pitre tous les jours à la radio, sur Europe 1, ou, à la télévision, sur D8, cette fois-ci, le clown est vraiment triste.

À en juger par cette scène bouleversante, il ne correspondrait finalement pas du tout à l’image que l’on peut se faire de lui. Le trublion semble en effet cacher une terrible souffrance. Toujours le mot pour rire, toujours en train de taquiner ses fidèles chroniqueurs et d’user de l’ironie, l’animateur de Touche pas à mon poste ! vient donc, à la surprise générale, de se livrer, en larmes, devant des millions de téléspectateurs.

Dans un court extrait de l’émission Le divan, présenté le 14 janvier sur D8, avant sa diffusion en intégralité le 9 février sur France 3, le « patient » de Marc-Olivier Fogiel est apparu particulièrement ému au moment d’évoquer son enfance ponctuée de drames plus douloureux les uns que les autres. Après avoir surmonté le décès de son regretté grand-père, voilà que sa grand-mère tombe gravement malade. Deux événements survenus coup sur coup, qui plongent, comme on peut l’imaginer, Cyril dans un profond désarroi. Afin de ne pas se retrouver livrée à elle-même, la vieille dame est finalement contrainte de quitter sa Tunisie natale pour venir vivre en France auprès des siens, dans la maison familiale des Lilas, en banlieue parisienne. S’il se réjouit de l’arrivée de celle qu’il adore, Cyril n’en est pas moins inquiet quant à son état de santé. C’est du moins ce qu’il a laissé comprendre sur le fameux divan rouge.

Sincérité

« J’ai vécu des moments extraordinaires avec ma grand-mère », a-t-il lâché, entre deux sanglots, à Marc-Olivier. En se remémorant les bons comme les mauvais souvenirs vécus durant ces huit années au côté de son aïeule, l’animateur n’a en effet pas pu retenir ses larmes. « Je rentrais de l’école plus tôt pour passer du temps avec elle, pour échanger, pour l’aider, a-t-il poursuivi, non sans peine. J’ai partagé plus de moments avec elle qu’avec mes amis… » Déjà très mûr pour son âge, le petit Cyril s’est occupé de celle qu’il aimait tant, lui tenant compagnie, lui donnant à manger. On comprend mieux maintenant à quel point les liens qu’il entretenait avec cette femme étaient particuliers.
C’est donc avec une grande sincérité que l’homme de télévision, habituellement si volubile, s’est laissé submerger par l’émotion, exprimant avec difficultés sa peine et son regret, entre autres, que sa grand-mère, aujourd’hui disparue, n’ait jamais pu voir son petit-fils triompher sur le petit écran.

Quelques jours après son passage sur le divan, Cyril avouera, alors qu’il est sur le plateau de Touche pas à mon poste ! que, s’il s’est retrouvé dans cet état, c’est tout simplement parce que son ami Marc-Olivier a réussi à le mettre « en confiance ».

Nul doute que les fans de l’animateur ont dû être attendris par son chagrin et certainement heureux de découvrir une nouvelle facette de la personnalité de leur idole. Il a beau jouer parfois le dur, le chef de bande, le patron, force est de constater qu’il n’en est pas moins un homme comme tout le monde, avec ses fêlures…

Jean Joyon

À découvrir