France Dimanche > Actualités > Enrico Macias : D’étranges révélations sur la mort de sa femme Suzy…

Actualités

Enrico Macias : D’étranges révélations sur la mort de sa femme Suzy…

Publié le 5 février 2019

Plus de dix ans après le départ de sa femme Suzy, le chanteur Enrico Macias offre de nouveaux éclaircissements sur les circonstances de sa mort…

En 2008, le monde s’est arrêté de tourner pour Enrico Macias. Après 46 ans d’un mariage heureux avec Suzy, cette dernière s’est éteinte des suites d’un long combat contre son insuffisance cardiaque…

 Deux ans après la mort de son aimée, le chanteur de 80 ans se confiait déjà sur les circonstances tragiques de la mort de son « amour d’enfance » dans Paris Match : « Son cœur était très fragile. Sa quatrième opération à cœur ouvert, lors de l'été 2008, s'était plutôt bien passée. Malheureusement, quelques mois plus tard, elle a fait une rechute et repris le chemin de l'hôpital pour ne plus en sortir. On ne pouvait plus rien faire. Elle est morte deux mois après. »

Neuf ans après cette déclaration, le souvenir de Suzy n’a pas cessé de hanter la mémoire de l’artiste. Au micro des « Grandes gueules » (RMC) ce 1er février, Enrico Macias a d’ailleurs décidé de lever un peu plus le voile sur les derniers instants de sa femme : « Elle est morte deux fois », a-t-il révélé. Et d’ajouter : « Quand elle est morte la première fois, on m’avait annoncé qu’elle était décédée […] Elle a ré-expiré une deuxième fois quand je l’ai prise dans mes bras. ».


Un « adieu » tragique qui a laissé une trace indélébile dans le cœur de l’artiste... « Les trois premières années [après le décès de Suzy, ndlr.], j’étais complètement comme un zombie. Je vivais seul dans mon appartement. Heureusement qu’il y avait le téléphone, j’appelais mes copains, mes amis, mes enfants, mes petits-enfants. J’ai beaucoup souffert de la mort de ma femme », livrait-il en 2016 pour VSD.

Celui qui semble avoir trouvé retrouvé « le goût de la vie » grâce à ses enfants Jocya (47 ans) et Jean-Claude (42 ans) avoue qu’avec cette épreuve, la mort ne lui fait plus peur : « Parce qu’elle était un deuxième moi-même. Il n’y a pas de raison que moi j’ai peur alors qu’elle est déjà partie. Voilà », a-t-il expliqué.

Julia NEUVILLE

À découvrir