France Dimanche > Actualités > Dani : "Je n'ai plus d'argent !"

Actualités

Dani : "Je n'ai plus d'argent !"

Publié le 5 novembre 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

L'artiste Dani, âgée de 76 ans, qui, dans les années 80, avait le monde à ses pieds, est tombée dans la précarité.

Dani… Les quatre petites lettres de son prénom ont fait battre bien des cœurs, à partir du moment où cette ravissante brune au charme androgyne a débarqué dans la capitale, en 1963, à 19 ans, pour faire les Beaux-arts ! Rapidement, les photographes repèrent cette jeune provinciale qui rêve de vivre fort et ne veut rien s'interdire.


On l'imagine mannequin, elle pose. On lui propose de chanter, elle chante, de faire du cinéma, elle tourne… Et tout marche, du feu de Dieu ! En 1968, les téléspectateurs découvrent cette jeune beauté à la moue de Mick Jagger qui fredonne Papa vient d'épouser la bonne, et en redemandent. Le disque se vend à un million d'exemplaires !

Sans plan de carrière, et suivant uniquement son instinct, elle tombe amoureuse d'un photographe de Salut les copains, Benjamin Auger, papa d'un tout jeune garçon, Emmanuel. Ensemble, ils auront un fils, Julien, en 1969, mais Dani considérera celui de son compagnon comme le sien. Au cinéma, François Truffaut, qu'elle a rencontré chez le boulanger en achetant un pain au chocolat, lui offre le rôle de Liliane, la petite amie de Jean-Pierre Léaud dans son chef-d'œuvre, La Nuit américaine… Le réalisateur, devenu son ami, refera appel à elle pour L'Amour en fuite.

En peu de temps, Dani est devenue une star, l'incarnation de la Parisienne, élégante, libre, ravageuse. Entre 1974 et 1980, son aura est telle qu'elle ouvre une boîte de nuit au nom qui lui sied bien : L'Aventure. « La nuit, nous sommes différents. Est-ce l'influence de la Lune sur les corps ? Nous sommes désinhibés. Le monde ne marche pas pareil », avait-elle confié à Madame Figaro en 2016.

Son train de vie suit son ascension : voitures de luxe, maison dans le Luberon, appartement à Paris. Tout roule pour elle, et c'est la grande vie, bien loin de l'existence un peu plan-plan de ses parents à Perpignan, qui tiennent un magasin de chaussures. Dani profite de la vie, de son argent, aime le frisson, le jeu, et sa passion est telle qu'elle finit par se faire interdire de casino !

Sexe, drogue, rock and roll, elle vit selon sa propre philosophie. L'héroïne, cette poudre blanche qui aspire sa mélancolie et fait croire que tout va bien, devient sa grande amie. C'est ainsi qu'entre 1978 et 1987, elle plonge entièrement dans ce gouffre abyssal, et se perd… « La drogue a provoqué des dégâts dans ma vie. Je me demande comment j'ai survécu… Sans doute grâce à ma famille, mes parents, mes enfants, les amis qui m'ont aidée. Je suis une rescapée. Je fais du rab », confie-t-elle, toujours dans les colonnes de Madame Figaro.

Dans les années 2000, la période est difficile. Dani se tourne vers ce qui la lie au monde d'une façon plus terrestre que les drogues et les artifices de toutes sortes. Ce sont les roses qu'elle cultive, jusqu'à en faire son gagne-pain. La sortie de plusieurs disques, dont le magnifique Comme un boomerang, signé Gainsbourg, et produit par Étienne Daho, qui chante avec elle en duo, la maintient sur le devant de la scène. Mais si le titre est un succès, le marché du disque a changé. Les albums qu'elle sort ensuite, Tout dépend du contexte (2003), Laissez-moi rire (2005), Le Paris de Dani (2010), ne trouvent pas même écho que dans les années 70. Et aujourd'hui, l'existence de la chanteuse a beaucoup changé.

C'est ce qu'elle vient de confier à notre confrère du Journal du dimanche, sans faux-semblant : « Je n'ai plus d'argent ! », a-t-elle annoncé, très cash. Mais contrairement à ce que certains pourraient penser, cette nouvelle situation ne la déprime pas : « C'est plus confort ! Quand j'en avais, ça me prenait la tête. Les maisons, les papiers… »

Oui, depuis qu'elle n'a plus les moyens, Dani semble aller le mieux du monde ! Deux jours avant le début du confinement, elle a visité un appartement à Tours… et y a emménagé le lendemain ! Si elle a choisi cette belle région, c'est parce que son fils Julien y vit, avec sa famille. Du coup, Dani joue les grands-mères modèles, avec ses petits-enfants, qui ont entre 10 et 21 ans.

Mais n'allez pas penser qu'elle a stoppé là sa passion pour les chansons : l'artiste vient de sortir un très bel album, Horizons dorés, qu'elle compte présenter sur scène en tournée, avant de se produire à Paris, au Bataclan, le 10 décembre. Et, allégée de tous les meubles et objets qu'elle possédait, dont elle s'est débarrassée après la mort de son mari, elle peut désormais voyager léger. « Maintenant, ma vie, c'est mon sac. Je vais où je veux », a encore confié au JDD cette femme de 76 ans, définitivement amoureuse de sa liberté. Une femme de tête et de cœur, qui a devant elle un splendide horizon doré…

Laurence PARIS

À découvrir