France Dimanche > Actualités > Dany Boon : Frappé par la haine !

Actualités

Dany Boon : Frappé par la haine !

Publié le 10 juillet 2009

Le réalisateur Dany Boon s'est retrouvé au cœur d'une violente bataille pour la conquête de la mairie d'Hénin-BeaumontLe réalisateur Dany Boon s'est retrouvé au cœur d'une violente bataille pour la conquête de la mairie d'Hénin-Beaumont

Ce dimanche 5 juillet, dans les ruelles de Hénin-Beaumont, commune du Pas-de-Calais, l'ambiance est suffocante. En quelques heures, la peur, la rage et la hargne s'y sont insinuées, souillant les valeurs républicaines de liberté, d'égalité et de fraternité.

Les grenades lacrymogènes, lancées par des silhouettes cagoulées fusent les insultes jaillissent. Certains n'hésitent même plus à parler de guerre civile, tant, depuis le résultat de l'élection municipale partielle, Hénin-Beaumont est devenu le théâtre de la haine la plus pure. Une haine difficilement contenue par le nombre, pourtant important, de policiers déployés parmi les quelque 26000 habitants de cette agglomération de communes...

Or, le week-end dernier, c'est précisément dans les mailles de ce filet, entrelacé d'agressivité et de fureur, que Dany Boon a été pris... Le réalisateur s'est retrouvé au cœur d'une violente bataille pour la conquête de la mairie d'Hénin-Beaumont.

->Voir aussi - Dany Boon : Placé sous le sceau du 26

Dans cet ex-bastion socialiste, déboussolé par l'incarcération, pour malversations, de son précédent maire, les élections ont créé la surprise, le 28 juin dernier, en plaçant le FN en tête des listes, lors du premier tour des municipales, avec 39 % des voix. Un chiffre qui, bien sûr, a provoqué un véritable électrochoc dans l'Hexagone.

Les opposants à la politique d'extrême droite ont appelé à soutenir Daniel Duquenne, le candidat divers gauche de la liste l'Alliance républicaine. Parmi eux, il y avait Dany Boon. Vendredi, la veille du second tour, l'humoriste a, dans un communiqué, appelé les électeurs à faire barrage au FN : « Le Front National véhicule des idées violentes, à l'opposé de notre identité régionale, a-t-il déclaré. Le Nord-Pas-de-Calais a toujours été une terre d'accueil, de tolérance, de respect de l'autre et de ses différences. »

Mais cette petite phrase sur l'acceptation et la liberté lui a valu d'être frappé par la haine... Le responsable du Front National, Steeve Briois, l'a immédiatement mis au défi de s'installer dans cette communauté du Nord, durement frappée par le chômage, et d'y payer ses impôts, dont la ville a grandement besoin, au lieu de bronzer au bord de sa piscine à Los Angeles !

Cette attaque, aussi injuste que mesquine, a dû soulever le cœur de cet homme de 42 ans, qui n'oublie pas d'où il vient. « Mais c'est faux !, a-t-il protesté dans le Parisien. Je vis en France, j'y vote et j'y paie mes impôts. »

De plus, le « tiot bilou » est la générosité même. Il a offert la totalité des recettes issues des produits dérivés du film Bienvenue chez les Ch'tis à des associations, dont beaucoup aident les gens du Nord. Une maison relais pour les SDF de Dunkerque, les vélos du cœur de Phalempin, la Ferme du major à Raismes, le Secours Populaire du Nord...

Passablement ébranlé par ces attaques, Dany a cependant eu le bonheur de constater qu'il avait été écouté : finalement le maire divers gauche est sorti vainqueur du second tour.

Néanmoins, là encore, Dany Boon a été violemment pris à partie par Marine Le Pen, la fille de Jean-Marie et numéro 2 du FN. « C'est un humoriste qui ne représente que lui-même, je ne vois pas de quel droit un humoriste donne des consignes de vote », a-t-elle déclaré.

Mais, outre le fait qu'il a réagi simplement en tant que citoyen, si l'artiste bénéficie d'une large tribune, c'est parce qu'il a été le porte-parole d'une région jusque-là ignorée de l'Hexagone. Le tourisme y a pris un essor sans précédent depuis que 20 millions de téléspectateurs se sont amusés avec les us et coutumes des héros ch'tis.

« Des héros qui ne ressemblent pas aux habitants du Nord-Pas-de-Calais, a cru bon de préciser Jean-Marie Le Pen, à la sortie du film. C'est bien normal, car ils sont arabes tous les deux. » Marié à une juive et converti au judaïsme, d'origine kabyle et meilleur ami de Kad Merad, Dany Boon cristallise depuis longtemps les ressentiments du Front National. Mais ces dernières insinuations, aussi irrationnelles que venimeuses, font de lui une autre victime de la haine raciale.

Ajoutons que cette atmosphère d'intolérance s'est malheureusement prolongée après les résultats de l'élection, puisque le nouveau maire a été, le soir même, agressé avec des grenades lacrymogènes...

Anna Hadrien

À découvrir

Sur le même thème