France Dimanche > Actualités > Dany Boon : Sa famille est menacée !

Actualités

Dany Boon : Sa famille est menacée !

Publié le 18 janvier 2015

Le comédien réalisateur Dany Boon vient de faire une terrible� confession �sur une chaîne d’informations israéliennes i24News…

Son talent immense, aussi bien en tant qu’acteur que réalisateur, n’a d’égal que sa modestie. En quelques années, le Ch’ti d’Armentières est devenu Dany Boon, un homme qui inspire autant la sympathie que le respect, un artiste aimé qui, malgré son succès incroyable, semble n’avoir jamais perdu de vue d’où il vient ni qui il est.

Et si certains ont pu le critiquer d’avoir quitté la France pour s’installer aux États-Unis, il est bon de rappeler que le comédien paie toujours ses impôts en France et n’a rien d’un exilé fiscal. Si l’acteur est parti, c’est pour vivre en père et mari tranquille, auprès de son épouse aimée, Yaël, et de leurs trois enfants, Eytan, 9 ans, Élia, 8 ans, et Sarah, 4 ans, sans être sans cesse arrêté dans la rue pour signer des autographes et poser pour des photos.

Non que Dany refuse de le faire, car il respecte profondément son public, mais il doit être compliqué de mener l’existence normale à laquelle il aspire quand on a sa notoriété. C’est donc dans une atmosphère douce et studieuse que les Boon se construisent, jour après jour, une vie tranquille à Los Angeles, loin des apparences et des faux-semblants.

Générosité

Mais si le comédien espérait préserver les siens en mettant le cap sur la Californie, il doit aujourd’hui tomber de haut. Car, contre toute attente, Dany Boon est victime de graves menaces, comme il vient de le confier, mercredi 17 décembre, sur la chaîne de télé israélienne d’informations i24News !

Qui peut donc avoir envie de s’attaquer à cet homme généreux, qui se soucie vraiment de son prochain ? Eh bien, comme il l’a expliqué lors de son interview, ce sont tous ceux qui lui reprochent certaines de ses déclarations : « En France, je me fais amplement insulter et menacer quand je prends position pour Israël », a-t-il expliqué sur i24News, avant d’ajouter : « J’ai de la famille ici, il y a des choses ultraviolentes. C’est évidemment très flippant, choquant, et je suis inquiet pour eux. »

Une inquiétude justifiée par le fait que le père de sa femme habite actuellement en Israël. C’est d’ailleurs par amour pour elle que ce fils d’un musulman et d’une catholique s’est converti au judaïsme, il y a de cela treize ans. Une décision qui a sans doute déplu à certains, qui, aujourd’hui, veulent faire payer à Dany Boon le choix de sa religion.

À ces menaces s’ajoutent d’autres attaques, auxquelles le comédien, même s’il préférerait sans doute les ignorer, répond régulièrement : « Les gens font des raccourcis, des amalgames. J’entends souvent : “Maintenant que vous êtes juif, vous êtes devenu très riche.” Ce à quoi je réponds : “D’abord j’étais déjà très riche quand j’étais catholique ; ensuite, rassurez-vous, je connais aussi des juifs pauvres” »…

Boon clairTolérance

L’humour, toujours, qui permet à Dany Boon de dire des choses importantes, avec une apparente légèreté… Un humour qui l’a sauvé des situations les plus difficiles, parce qu’il n’était pas question pour lui de se laisser aller au désespoir. Cependant, il sait aussi, quand cela s’avère nécessaire, dire les choses sans sous-entendus ni malice.

Par exemple, lorsque, au cours de la même interview, il explique que beaucoup lui ont conseillé de quitter la France après le triomphe de Bienvenue chez les Ch’tis : « J’ai dit non, je veux rester en France et payer mes impôts ici. C’est une manière de remercier le fait d’avoir grandi et d’avoir été éduqué en France. C’était important pour moi. »

De la même façon, c’est avec sérieux qu’il a conclu son passage sur la chaîne israélienne. Avec des mots qui pourraient peut-être sonner faux dans la bouche d’un autre, mais qui, chez Dany Boon, sont sincères et empreints d’une grande justesse : « Il faut essayer de vivre le plus possible dans la tolérance et dans le partage. La paix, c’est mieux. »

Laurence Paris

À découvrir