France Dimanche > Actualités > Dave : Expulsé de chez lui !

Actualités

Dave : Expulsé de chez lui !

Publié le 9 juillet 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

De retour à Paris après trois mois de confinement en Provence, le chanteur Dave et son mari Patrick ont appris la terrible nouvelle…

Le 4 mai dernier il fêtait ses 76 printemps aux côtés de ses deux amours : son mari et parolier, Patrick Loiseau, et son adorable chienne Clara, dans leur maison de Saumane-de-Vaucluse où ils ont passé leur confinement. Mais, même dans ce petit coin de paradis, Dave n'a pas échappé à l'angoisse collective provoquée par la pandémie. Comme il le confiait récemment au magazine Pleine Vie : « Les moments minants, c'est quand on fait les courses avec les gens masqués. » Une situation à laquelle, comme tout un chacun, il a fini par s'habituer, alors que l'épidémie semble aujourd'hui maîtrisée en France.


Soulagés de pouvoir reprendre le cours quasi normal de leur existence, le chanteur, son compagnon, ainsi que leur inséparable Clara, ont donc récemment réintégré leur cocon parisien, situé villa Montmorency, dans le XVIe  arrondissement. Lieu magique, offrant une vue sublime sur la capitale puisqu'il se trouve en hauteur, sur la butte d'Auteuil, cette résidence fermée abrite nombre d'artistes et de personnalités du showbiz…

La maison qu'occupe le trio ne compte pas parmi les plus grandes ni les plus clinquantes. Simple, d'une surface d'environ 80 m2 , elle a cependant l'avantage inestimable de disposer d'un jardin. Lorsqu'ils l'ont visitée, en septembre 2018, Dave et Patrick ont tout de suite eu le coup de foudre. Au point de quitter, sans un regret, leur magnifique appartement du VIIe  arrondissement, dont la terrasse panoramique donnait sur les plus beaux monuments de la capitale. En effet, avec cette perle rare, plus besoin de descendre trois ou quatre fois par jour pour sortir Clara ! Et quel bonheur de pouvoir ouvrir les fenêtres sans entendre le brouhaha incessant des moteurs et des klaxons ! Un village dans la ville, où tout le monde se parle et se connaît. Dave a ainsi eu la joie d'avoir pour voisine son amie de longue date, Sylvie Vartan… Patrick, quant à lui, était ravi de se rapprocher de sa grande copine Françoise Hardy, chez qui il s'arrête souvent en promenant Clara.

Et que dire du bonheur de cette boule de poils débordante d'énergie ? Cette compagne attachante – offerte au chanteur par notre collaboratrice Wendy Bouchard pour « remplacer » Chance, sa précédente chienne – est en effet comme un coq en pâte dans cet écrin de verdure, cette jolie niche d'amour où elle peut jouer à loisir sans déranger ses maîtres. Oui, cette fois, Dave et Patrick en étaient sûrs, eux qui ont déménagé si souvent au cours de leurs cinquante années de vie commune avaient enfin trouvé leur port d'attache !

Hélas, à peine de retour à Paris, le ciel leur est tombé sur la tête… Ce havre de paix qu'ils avaient mis si longtemps à dénicher, ils vont devoir le quitter. Et pas dans un an ni même dans six mois, mais à la fin de l'été, autant dire demain ! Il y a quelques jours, en effet, les deux artistes, effondrés, apprenaient qu'ils étaient expulsés… Espéraient-ils que leur propriétaire accepte, un jour, de leur vendre cette maison pour laquelle ils avaient signé un bail de deux ans ? Une chose est sûre, ils ne s'attendaient pas du tout à ce que celui-ci ne renouvelle pas leur contrat ! Devoir de nouveau déménager, et surtout parvenir à retrouver un lieu comme celui-ci en moins de trois mois, est, ils le savent, une mission quasi impossible. Quant à vivre à plein temps dans le Vaucluse, l'interprète de Vanina ne serait pas contre, comme il l'a confié à Nice-Matin, expliquant que ces trois mois de confinement lui avaient « presque donné envie de quitter Paris »…

Sauf qu'il ne le peut simplement pas. En effet, comment serait-il en mesure de continuer à présenter ses deux émissions – Même le dimanche, qu'il coanime avec Wendy Bouchard sur France 3, et Les Parents du petit écran, sur la chaîne Melody, en vivant à quelque 800 kilomètres de la capitale ?

À la peine – pour ne pas dire au désespoir –, de Dave et de Patrick de devoir quitter ce nid douillet, s'ajoute un contexte compliqué à plus d'un titre. D'une part, la crise liée au Covid-19 a bloqué un marché immobilier parisien déjà tendu, et, de l'autre, cette tuile tombe en été, autrement dit à la pire des périodes pour trouver un logement, la plupart des propriétaires étant en vacances ! Des vacances dont les deux hommes ne profiteront sans doute pas cette année. Si – mais rien n'est moins sûr – ils parviennent à retrouver un toit, ils vont devoir passer l'été à faire leurs cartons, sans oublier toutes les démarches épuisantes liées à un déménagement, qui est, rappelons-le, considéré comme la troisième plus grosse source de stress après la maladie et le deuil.

Dans leur malheur, tous trois (car même Clara avec son instinct doit sentir ses maîtres contrariés) peuvent heureusement compter sur les amis. À commencer par Sylvie Vartan qui, apprenant la galère dans laquelle se trouvait Dave, a aussitôt volé à son secours. Elle lui aurait en effet présenté sa belle-sœur (la femme de son frère Eddie) qui est… agent immobilier. Celle-ci aurait promis de remuer ciel et terre pour eux. J'habite une autre maison, chantait Dave en 1968. Souhaitons pour lui, Patrick et Clara, que cette chanson devienne très vite une réalité…

Lili CHABLIS

À découvrir