France Dimanche > Actualités > Delphine Wespiser : Au chevet des chiens martyrs !

Actualités

Delphine Wespiser : Au chevet des chiens martyrs !

Publié le 7 septembre 2019

En vacances à l’île Maurice, Delphine Wespiser, la miss France 2012 a découvert un spectacleinsoutenable.

Ah ! L’île Maurice, ses plages idylliques et ses hôtels de luxe qui font tellement rêver… Une image de carte postale qui masque toutefois une réalité beaucoup plus sombre. Delphine Wespiser, Miss France 2012, vient d’en faire la triste expérience. Arrivée dans la perle de l’océan Indien pour y passer, quelques jours en amoureux avec son chéri, Roger Erhart, elle a vécu une fois sur place un véritable cauchemar. Quel choc pour la chroniqueuse de Touche pas à mon poste ! qui pensait découvrir un paradis sur terre ! Car même si les panoramas sont d’une beauté à couper le souffle, il y règne aussi une pauvreté qui fait mal à voir. Confrontée à la misère ambiante, l’ex-reine de beauté a eu bien du mal à surmonter ses émotions. Lors d’une visite dans l’un des centres de l’association Paws, cette fervente militante de la cause animale a même littéralement craqué. 

Dans ce refuge qui vient en aide aux chiens abandonnés et maltraités de l’île, la jeune femme de 27 ans n’a pu retenir ses larmes tant le spectacle y était insoutenable. Devant elle, tels des zombies, erraient dans des enclos des hordes de chiens qui n’avaient plus que la peau sur les os. Sauvés d’une mort certaine, ces pauvres toutous n’étaient plus que l’ombre d’eux-mêmes. Pire ! Certains d’entre eux présentaient des plaies attestant de sévices graves. 

Bouleversée, Delphine, en pleine crise de larmes, a rapidement décidé de poster des vidéos sur les réseaux sociaux afin d’alerter l’opinion sur le problème. Dans un message bouleversant sur Instagram, le 7 juillet dernier, elle a carrément lancé un appel à venir en aide à ces pauvres bêtes. Celle qui incarne depuis un moment déjà les personnages de Blanche et de Rouge dans Fort Boyard tous les étés n’est pourtant pas une femme fragile. 

Habituée à manipuler des serpents pour les besoins du tournage de l’émission de France 2, elle n’est pas du genre à avoir froid aux yeux. Mais là, c’en était trop. Ses nerfs de guerrière ont lâché. « L’île Maurice m’a offert ses plus beaux paysages mais aussi une nuit de pleurs », écrit-elle. Et elle poursuit, plus remontée que jamais : « L’État “ramasse” et extermine ces chiens qui ne demandent qu’à être près de l’homme, en amis fidèles. Même dans la rue ils cherchent le contact… Les chiens ne sont ni des animaux sauvages ni des nuisibles. Ce ne sont pas ces chiens abandonnés qui nuisent au tourisme. » 


Face à cette situation révoltante, c’était aussi l’occasion pour cette femme engagée de sensibiliser l’opinion publique sur le formidable travail des bénévoles de Paws, l’unique association de l’île Maurice qui se charge de stériliser, protéger et remettre sur pied les chiens abandonnés. Delphine, qui soutient déjà le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), a tenu à féliciter « ces gens formidables qui se font malmener et cracher dessus en aidant le pays ». Avant de conclure par un émouvant : « Faites un don. 250 euros pour rapatrier un chien en France… » C’est, effectivement, la somme nécessaire à Paws pour qu’un chien adopté rejoigne ses nouveaux maîtres dans l’Hexagone.

Espérons que la jolie Alsacienne, adepte du régime végétarien et qui aurait tant aimé embrasser une carrière de vétérinaire, se remette vite de ce cauchemar afin qu’elle puisse s’attaquer en pleine forme aux nombreuses péripéties qui l’attendent dans les prochains épisodes de Fort Boyard.

Valérie EDMOND

À découvrir