France Dimanche > Actualités > Denise Fabre : Brisée par la mort de sa jumelle !

Actualités

Denise Fabre : Brisée par la mort de sa jumelle !

Publié le 7 juin 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

L'ancienne speakerine de 78 ans est sous le choc, anéantie par la douleur et le chagrin. Pour Denis Fabre, désormais plus rien ne sera jamais comme avant…

Les speakerines, ces figures familières du petit écran ont annoncé pendant des décennies le programme de la soirée, devenant ainsi de véritables icônes, avant de se taire pour toujours à l'aube des années 90. Aujourd'hui, l'une d'entre elles, pourtant connue pour sa bonne humeur contagieuse, n'a plus du tout envie de rire. En plein deuil, l'inoubliable Denise Fabre, 78 ans, affronte en ce moment même l'une des pires épreuves de sa vie, celle d'avoir perdu un être cher ; une grande sœur, une presque jumelle qui l'avait vue grandir et qui l'avait accompagnée dans sa prime jeunesse sur le chemin de la célébrité.


Il y a quelques jours, sans crier gare, son alter ego de télévision, qui fut comme elle une pionnière de cette innovation qui bouleversa le quotidien des Français dans les années 50, s'en est allé, rejoignant tout là-haut Jacqueline Joubert, Jacqueline Huet et Catherine Langeais, ces speakerines vedettes qui avaient marqué de leur beauté toute une époque. Le 22 mai dernier, Jacqueline Caurat, l'une des plus glamour et populaires d'entre elles, rendait son dernier souffle à l'âge de 93 ans, laissant Denise, son amie et sa sœur de cœur, dévastée. Cette jolie blonde à l'allocution irréprochable avait illuminé de son élégante présence les débuts de soirée durant plus de vingt ans, avant de quitter ce rôle en 1975, privant ainsi les téléspectateurs de son sourire inaltérable juste avant le film ou l'émission de variétés du soir. Un exercice auquel Denise apportait une touche de spontanéité restée dans les mémoires avec des fous rires interminables devenus cultes.

Avec la mort de Jacqueline Caurat, qui fut sa collègue durant tant d'années, c'est tout un pan de son existence qui disparaît et avec lui des souvenirs en pagaille qui s'envolent. Après avoir décroché quelques rôles au cinéma, Jacqueline avait fait ses débuts sur la RTF, la Radiodiffusion de télévision française, à l'âge de 25 ans après avoir répondu à une petite annonce. La chaîne unique cherchait alors une femme parlant couramment anglais pour traduire en simultané les programmes britanniques lors du couronnement de la reine Elizabeth II, en 1953. Une aubaine pour la jolie blonde née en Angleterre qui commença donc à la télévision en faisant des voix off, avant de s'imposer dans le poste comme speakerine.

Elle était même parvenue à se faire un nom en tant que journaliste philatélique. De 1961 à 1983, elle avait produit avec son mari, Jacques Mancier (chroniqueur spécialisé au Figaro) Télé-Philatélie, devenue Philatélie-Club et en était la présentatrice. Mais lorsqu'elle évoquait l'âge d'or des speakerines, l'ancienne journaliste, décorée officier de l'ordre du Mérite, ne pouvait pas s'empêcher de se montrer nostalgique. « À l'époque, on me suivait en vacances, je posais en maillot, en couverture de magazines », avait-elle raconté dans Télé Star.

Tout comme elle, Denise Fabre se sera donnée corps et âme pendant plus de trente ans à la télévision. Après une enfance passée à Nice, la belle brune aux yeux de chat rêvait de devenir hôtesse de l'air. Mais en 1961, à l'âge de 19 ans, elle participe à un concours qui va changer le cours de son destin. La voici télé-speakerine, sur la chaîne Télé Monte-Carlo. Un comble pour celle qui a grandi sans télévision, à cause de son papa, qui était très strict au sujet de l'éducation de ses enfants. En 1963, Denise arrive à Paris et rejoint la deuxième chaîne de l'ORTF toujours comme speakerine, avant de débarquer sur TF1 en 1975 où elle restera jusqu'en 1992.

Pour ne pas rester trop loin de ce public qui ne l'a jamais oubliée, l'ancienne présentatrice a pris l'habitude de poster sur son compte Instagram des clichés de ces glorieuses années qu'elle commente d'un ton léger. Mais pour rendre hommage à son amie Jacqueline, c'est un message bouleversant et plein de douleur qui a accompagné une vieille photo qui fit en son temps la une de Télé 7 jours.

Denise, radieuse, y prenait la pose aux côtés de son amie Jacqueline, au beau milieu d'un parterre d'autres speakerines promues au rang de stars. « Le bonheur souriant affiché ici, par nous toutes, trouve une bien triste résonance aujourd'hui, avec la disparition de Jacqueline Caurat, Grande Dame parmi les Grandes, avec Jacqueline Joubert, Catherine Langeais et Jacqueline Huet », a-t-elle ainsi écrit avec émotion, avant d'ajouter : « Des millions de téléspectateurs français partagent le chagrin de sa fille Caroline et de toute sa famille. Mes plus tendres pensées vous accompagnent. ».

Heureusement, pour l'épauler dans son immense chagrin, Denise peut compter sur tout l'amour de son cher et tendre, Francis Vandenhende, son mari depuis 1978, et celui de leurs jumelles, Élodie et Olivia. Courage, chère Denise !

Valérie EDMOND

À découvrir