France Dimanche > Actualités > Dominique Farrugia : Handicapé par une sclérose en plaques, il pousse un coup de gueule !

Actualités

Dominique Farrugia : Handicapé par une sclérose en plaques, il pousse un coup de gueule !

Publié le 18 août 2015

Atteint de sclérose en plaques, l’ex-Nul, Dominique Farrugia, se déplace de plus en plus difficilement. D’où sa colère après l’allongement des délais pour l’aménagement des lieux publics aux personnes handicapées.

«Inadmissible ! » Dominique Farrugia n’a pas de mots assez durs pour fustiger nos hommes politiques. Il faut dire que l’ordonnance ratifiée par les députés et les sénateurs les 20 et 21 juillet a de quoi donner envie à l’ancien Nul de pousser un coup de gueule.

Indigne

Ce texte repousse en effet de trois à neuf ans la mise en place de la loi sur le handicap votée en 2005, qui obligeait les établissements et transports publics, ainsi que les habitations, à s’équiper pour devenir accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Or, à l’échéance prévue, le 1er janvier 2015, seuls 40 % des sites concernés étaient aux normes. « Cette décision est indigne d’une société fondée sur la liberté – celle d’aller et venir, par exemple –, l’égalité et la fraternité », s’est offusqué le Collectif pour une France accessible.

Farrugia livreUne indignation partagée par Dominique Farrugia, qui se bat depuis plus de vingt ans contre la sclérose en plaques, une maladie du système nerveux central qui entraîne, à plus ou moins long terme, de graves troubles moteurs. Même si son mal a évolué lentement grâce à des piqûres de cortisone, le comédien a toujours une épée de Damoclès au-dessus de la tête.

« La maladie n’est jamais régulière. Je ne sais pas quand elle va me choper pour de bon », avait-il confié à Paris Match il y a quelques années.

Depuis cet entretien, Dominique, qui aimait tant se promener dans les rues de la capitale, a été d’abord obligé de se déplacer avec des béquilles puis, dernièrement, dans un fauteuil roulant. Pour lui, prendre le métro est devenu un véritable parcours du combattant.

Une situation qui n’est, hélas, pas près de s’arranger à cause de cette maudite ordonnance ! L’acteur, qui est aussi vice-président de l’Union pour la lutte contre la sclérose en plaques (Unisep), ne s’est donc pas contenté d’exprimer sa colère sur son compte Twitter. Il a également appelé toutes les personnes handicapées à manifester.

« Je propose qu’on bloque les portes de Paris avec nos fauteuils roulants… Oui, mais comment y arriver, aux portes ? » a ajouté Dominique Farrugia, non sans humour.

Catherine Venot

À découvrir