France Dimanche > Actualités > Dominique Tapie : La vie sans lui !

Actualités

Dominique Tapie : La vie sans lui !

Publié le 15 octobre 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Le 3 octobre, Bernard Tapie rendait son dernier souffle, laissant son épouse anéantie face à un avenir incertain…

Durant cinquante ans, Bernard Tapie et son épouse, Dominique, ont formé un couple indestructible. Cette jolie brune d'origine grecque au caractère bien trempé l'aura accompagné jusqu'au bout, toujours dans l'ombre, présence aimante, rassurante et réconfortante dans les bons, comme dans les mauvais moments…


Des grands bonheurs, ils en ont connu beaucoup, accueillant un fils, Laurent, en 1974, puis une petite Sophie, quatorze ans plus tard. Après une vie modeste, ils deviendront aussi, dans les années 80, un tandem insolent de réussite pour qui l'argent n'était pas un problème – Bernard faisant l'acquisition de petites entreprises pour les revendre avec une belle plus-value. Et puis, il y a eu le revers de la médaille, les coups durs qui sont tombés en cascade.

Mais les ennuis judiciaires ne pesaient finalement pas lourd face au dernier malheur affronté par ce couple inébranlable qui a eu raison de l'ancien patron de l'Olympique de Marseille. Ce double cancer qui n'en finissait pas de produire des métastases et contre lequel l'homme d'affaires se battait comme un lion depuis quatre ans aura finalement été le plus fort.

Le dimanche 3 octobre, Bernard Tapie rendait son dernier souffle entouré des siens, laissant la pauvre Dominique anéantie par le chagrin. « Comme toutes les femmes, je suis un peu le pilier de la famille », affirmait-elle à Paris Match en 2013.

Lorsqu'il tombe sous le charme de la belle en 1969, Bernard est encore marié à Michèle Layec, qui lui a donné deux enfants : Stéphane et Nathalie. Il est jeune, superbe, flambeur. Il a 26 ans et sa prime jeunesse passée dans une HLM du Blanc-Mesnil, dans la banlieue nord-est de Paris, lui a donné des envies de revanche sociale.

En 1967, le beau gosse gouailleur s'est lancé dans la vente de postes de télévision. Puis, après avoir revendu son affaire, il crée des entreprises à tour de bras. Dans l'une d'entre elles, la ravissante Dominique Mialet-Damianos, alors assistante comptable, travaille au service approvisionnement, administration générale.

Cette beauté brune de 19 ans n'est pas du genre facile. Bernard, totalement sous le charme de cette « bombe atomique », selon ses propres dires, lui fait une cour assidue. Seulement Dominique est déjà fiancée. Lors d'un voyage professionnel à Genève, Dominique, vaincue, rend les armes et tombe dans ses bras. « Après, on ne s'est plus quittés, on est devenu fusionnels », dira-t-il à Paris Match. L'homme d'affaires divorce et épouse sa collègue de travail en 1972. Ensemble, les tourtereaux auront deux enfants : Laurent et Sophie. Pour lui, la famille restait sacrée. « Nous avons la chance d'être soudés envers et contre tout. Nous sommes mariés pour le meilleur et pour le pire. C'est la règle normale pour un couple qui s'aime », avait encore confié ce mari éperdu d'amour à Paris Match.

Sans Bernard à ses côtés, la vie de Dominique est bouleversée. Certes, il lui reste ses enfants mais, privée de celui qui fut son phare pendant tant d'années, que va-t-il advenir de cette veuve dont l'époux était toujours dans la tourmente à cause de l'affaire du Crédit lyonnais ? Devra-t-elle endosser ses dettes et ses innombrables démêlés judiciaires ? Pire, sera-t-elle aussi obligée de quitter leur hôtel particulier de la rue des Saints-Pères, dans le très chic VIIe arrondissement de Paris, là où Bernard a rendu son dernier souffle ? Le sublime hôtel de Cavoye, acquis en 1986 pour 100 millions de francs, avait depuis un moment perdu de sa superbe, mais Bernard y était tant attaché ! Alors que ses créanciers et la justice s'intéressaient depuis longtemps à cette bâtisse pour permettre le remboursement de ses dettes, Bernard et Dominique, menacés d'expropriation, y vivaient repliés dans une aile… La vente des lieux à François Pinault cet été pour 80 millions d'euros, immédiatement récupérés par les liquidateurs judiciaires des sociétés de Bernard Tapie, prive définitivement Dominique de son domicile parisien. Espérons que Bernard a bien pris ses dispositions pour que sa veuve ne se retrouve pas sans toit… Quoi qu'il advienne, ce couple toujours en osmose restera dans toutes les mémoires un duo emblématique débordant d'amour et de confiance mutuelle…

Valérie EDMOND

À découvrir

Sur le même thème