France Dimanche > Actualités > Dominique Webb : Adieu l’illusionniste !

Actualités

Dominique Webb : Adieu l’illusionniste !

Publié le 16 octobre 2019

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Dominique Webb

Treize ans après avoir été victime d’un terrible accident, Dominique Webb a tiré sa révérence à l’âge de 78 ans.

Cette fois-ci, il ne s’agit plus d’un de ses innombrables tours de passe-passe. Ce mardi 1er octobre, celui qui a donné ses lettres de noblesse à l’illusionnisme a tiré sa révérence, à l’âge de 78 ans. C’est sa grande amie, Évelyne Leclercq, qui a confirmé la terrible rumeur sur les réseaux sociaux. En légende d’une photographie de l’artiste entouré des siens, elle a écrit, avant de supprimer son message : « Mon ami, mon frère, mon histoire. Précurseur de la magie moderne. Tu nous as fait tellement rêver… Merci Monsieur ! Tu es et resteras à jamais l’un de nos plus grands. Ce soir, tu ne me fais pas rêver, mais je sais que tu es enfin dans cette paix que tu as toujours priée auprès du bon Dieu. »

Contactée, l’ancienne speakerine de 68 ans ajoute : « Nous le sentions venir. Cela faisait longtemps qu’il était affaibli à cause de son accident. » Le 24 février 2006, le monde merveilleux de Dominique Webb s’est, en effet, effondré quand il est victime d’un terrible accident de ski. Dans les colonnes du Midi Libre, son épouse Sandrine, témoin de la scène, raconte : « C’est vendredi, tous les enfants passent leurs flocons, on passe donc sur le côté. On arrive face à deux bosses. » Si elle franchit l’obstacle sans difficulté, Dominique, lui, s’effondre. « C’est le coup du lapin, détaillait-il en 2012 pour nos confrères. Je ne peux plus bouger. »

Le diagnostic tombe : contusion médullaire, c’est-à-dire un traumatisme de la moelle épinière à l’origine de troubles moteurs et sensitifs. « Est-ce que je vais rester paralysé ? [Les médecins] me disent que je ne remarcherai plus. Là aussi, je ne veux pas croire qu’il n’y a plus d’espoir », ajoutait le célèbre prestidigitateur. Cette fatalité est, en effet, impossible à accepter pour celui qui a passé sa vie à défier les limites du corps humain grâce à sa force de persuasion. Rassemblant toute sa volonté, son expérience et son courage, le « maître de la suggestion » parvient à se remettre sur pied : six ans après le drame, en 2012, il marchait de nouveau ! Difficilement certes, mais il marchait !

Son intérêt pour les phénomènes parapsychiques, c’est enfant qu’il l’a développé. Mauvais élève, le garçon originaire de Portel-des-Corbières (Aude) tente de convaincre psychiquement son professeur de ne pas l’interroger… Et, à sa grande surprise, son stratagème semble fonctionner presque à chaque fois ! Ce qui le pousse à explorer cet art encore méconnu. De simple curiosité, le parapsychique devient alors une passion, puis son métier.

Il n’est âgé que d’une vingtaine d’années quand le public le découvre à la télévision. C’est d’ailleurs en prophétisant, en direct, l’ordre du tiercé du Prix de Diane au cours d’une émission de Guy Lux que sa notoriété atteint des sommets. Toute la France se presse alors au festival de la Magie qu’il organise à l’Olympia, à Paris, et à son incroyable Show hypnotique. Ses exploits, contrôlés par des huissiers, des médecins et des scientifiques, fascinent. Une émission où il était parvenu à endormir l’intégralité du public s’inscrit ainsi dans les annales ! Il étonne encore quand il réussit à faire conduire un automobiliste les yeux bandés, qu’il fait s’envoler un piano à queue ou qu’il téléporte des téléspectateurs d’une ville française à une autre. Nombreuses sont les stars qui se prêtent alors au jeu : Karen Cheryl se laisse découper en quatre, Claude François accepte de léviter, Dalida se fait hypnotiser…

Mais le prédécesseur de Messmer souhaite également mettre son art de la persuasion au service des autres. Ainsi, avant même que la sophrologie, cette pratique psychocorporelle de relaxation parfois utilisée en médecine, ne jouisse du succès qu’on lui connaît aujourd’hui, il n’hésite pas à offrir ses services à des médecins, notamment dans le cadre d’anesthésies.

Sa passion, vorace et fascinante, a fait des étincelles dans la vie de tous ceux qui l’ont côtoyé. Sa fille Julia, bientôt trentenaire, et sa petite-fille Chloé sont à leur tour tombées dans cette marmite de potion magique. En 2010, la première se produisait même sur la scène de La France a un incroyable talent, sur M6. Après avoir mis des étoiles dans les yeux de tous les Français, Dominique Webb gardera désormais les siens clos à tout jamais.

Julia NEUVILLE

À découvrir