France Dimanche > Actualités > Eddy Mitchell : Sa santé en péril !

Actualités

Eddy Mitchell : Sa santé en péril !

Publié le 16 mai 2020

.photos:bestimage

Dévasté par le décès de ses deux amis, Johnny et Christophe, l'interprète du "Cimetière des éléphants" est au plus mal...

Il en a vu partir des amis, des complices, ces dernières années, le grand Eddy. Avec sa pudeur habituelle, son élégance, il ne s'est jamais épanché sur ses sentiments, contrairement à tant d'autres, même si ces disparitions lui ont fracassé le cœur. La mort de Johnny, terrassé par un cancer du poumon, a sans doute constitué une très rude épreuve pour lui. Car leur amitié n'était pas née de la dernière pluie… « On a débuté quasiment ensemble, à six mois près, et on a des tas de bons souvenirs ensemble, je ne me souviens que des bons d'ailleurs », avait-il confié à Léa Salamé, dans Stupéfiant, en octobre 2018.


Le départ tragique de Christophe, le 16 avril, n'a pas rendu Eddy Mitchell plus prolixe. Il a rédigé un court texte, d'une grande sobriété, sans en rajouter dans le pathos : « J'ai perdu un ami, un partenaire, un compagnon de fête. Ma tristesse est profonde et durera un bon moment. »

Cette économie de mots masque une émotion intense. Celle que suscitent la mort d'un proche et le cruel rappel de sa propre mortalité. Peut-être, à force de voir ses amis s'effacer un à un de son panorama, Eddy a-t-il commencé à considérer sa fin comme une éventualité moins abstraite. D'autant plus en cette période où les moins jeunes sont la cible privilégiée de ce virus que l'on appelle encore « nouveau », mais qui a déjà fait plus de 200 000 victimes dans le monde.

Même s'il ne les paraît pas, celui qui est né Claude Moine un jour de 1942 est aujourd'hui dans sa 78e année. Et les récentes confidences qu'il a faites ont de quoi inquiéter tous ceux qui l'apprécient.

Chose rassurante avant tout, le chanteur est bien confiné chez lui, respectant les directives du gouvernement. Anne-Élisabeth Lemoine l'a accueilli dans son émission C à vous, virtuellement bien sûr, le 3 avril dernier. « Je confirme que je confine très bien », a-t-il expliqué, avant d'ajouter : « Je ne fais pas grand-chose. Je regarde des films, je bouquine, je fais des mots croisés, je téléphone énormément à ma famille et à mes proches… Je fais comme tout le monde, je pense »…

Mais si ces propos étaient accompagnés d'un sourire dans ses yeux, le chanteur poursuivi dans un registre plus grave. Quand Anne-Élisabeth Lemoine lui a demandé si cette période l'inspirait, il est devenu sombre, et soudain très sérieux : « Je pense surtout aux aides-soignants, aux docteurs, aux gens qui vendent les journaux, les pharmaciens… Je suis admiratif de tous ces gens-là et j'espère que cet élan de solidarité se poursuivra après ce drame. »

Comme bon nombre de Français, l'ancien membre des Chaussettes noires est profondément touché par l'action et le dévouement de ceux qui sont sur le terrain. Mais c'est peut-être parce qu'il connaît cette réalité. En effet, au printemps 2000, Eddy avait été opéré d'un cancer du rein… Les infirmiers, les médecins, il les a vus de très près, et il sait ce qu'il leur doit. Il sait aussi ce que c'est d'être angoissé pour sa santé.

Hélas, même s'il a toujours l'air d'un jeune homme, aujourd'hui, son état n'est pas aussi bon que ce qu'il laisse paraître. En effet, lors d'une interview dans les colonnes de notre confrère Télé Star, le chanteur a avoué, au détour d'une phrase, qu'il n'était plus en état de se déplacer à l'étranger comme il le voulait !

Il a expliqué que si des musiciens américains étaient bel et bien pressentis pour jouer dans son nouvel album, c'est eux qui devraient venir en France et non l'inverse. La cause de cette organisation, c'est lui-même qui l'a donnée : « Je ne peux plus tellement voyager pour raison de santé ». Des mots qui font s'interroger !

De quel mal serait donc atteint le chanteur, qui l'empêche de se mouvoir comme il le souhaiterait ? Aurait-il des problèmes aux poumons ? On le sait, Eddy a été un grand fumeur. De cigares entre autres.

Il y a un an et demi, il confiait même sur les ondes de France Info, dans Le Monde d'Élodie, que sa voix n'avait pas changé malgré les années, grâce à la cigarette ! « C'est parce que je fume », avait-il plaisanté, avant d'ajouter qu'il avait repris cette habitude après avoir réussi à s'en passer. « J'avais arrêté pendant un an et demi, deux ans, et j'avais attrapé une petite voix fluette, on aurait dit Patrick Bruel enfant… Donc, je me suis remis à fumer et j'ai retrouvé ma voix », avait-il raconté, avec son humour proverbial.

Mais si ces propos paraissaient légers et anodins, aujourd'hui, avec le Covid-19 qui s'attaque aux poumons des personnes fragiles, ils ne résonnent plus de la même façon. D'autant que, toujours dans Télé Star, Eddy a admis que des soignants lui rendaient visite ! « Dès qu'un infirmier ou une infirmière vient chez moi, je laisse toujours le double de ce qu'il me demande, tant je trouve leurs tarifs ridicules ! » a-t-il expliqué.

La même question se pose : pourquoi Eddy doit-il recevoir des soignants à domicile ? Sa santé est-elle fragile ? Tout ce que l'on espère, c'est que l'artiste prendra bien soin de lui. Et que bientôt, il sera en mesure d'enregistrer son nouvel album.

En attendant, avec une centaine d'autres personnalités, comme Zidane, Thierry Marx, Jane Birkin, il a offert un objet pour une « tombola solidaire », organisée au profit des soignants. Le sien : une chemise dédicacée des Vieilles Canailles…

Claude LEBLANC

À découvrir

Sur le même thème