France Dimanche > Actualités > Elizabeth II : "Complètement dévastée !"

Actualités

Elizabeth II : "Complètement dévastée !"

Publié le 10 juin 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Deux mois après la mort de son cher époux, le prince Philip, la souveraine de 95 ans doit de nouveau faire face à un terrible deuil familial…

C'est un nouveau drame et non des moindres qui vient de s'abattre sur les frêles épaules d'Elizabeth II. Alors qu'elle tente de surmonter avec courage l'immense chagrin d'avoir perdu l'homme de sa vie, le prince Philip, elle se retrouve à nouveau en deuil… Faisant face une fois encore à la mort en l'espace de quelques semaines seulement, la reine serait complètement « dévastée », comme l'a confié l'un de ses proches au quotidien The Sun.


Après de longs mois d'inquiétude où elle tremblait à l'idée de voir disparaître son mari dont la santé se faisait de plus en plus chancelante, le 9 avril dernier, le duc d'Édimbourg rendait l'âme à l'âge de 99 ans. En attendant ses obsèques, elle avait vécu recluse au château de Windsor, là où il avait rendu son dernier souffle, se laissant aller à son immense peine. Bien conscients de la douleur incommensurable de leur si chère reine, de nombreux Britanniques avaient tenu à lui faire part de leurs condoléances en déposant des gerbes de fleurs, des petits mots de soutien et des dessins devant les grilles des différentes résidences de la souveraine. Mais ils en étaient tous certains : Elizabeth II allait finir par remonter la pente avec l'aide de tous les membres de la famille royale qui n'ont pas manqué de la soutenir au cours de cette terrible épreuve. Et miracle !

Dès le 27 avril 2021, la monarque de 95 printemps apparaissait souriante lors d'une série d'entretiens en visioconférence. Depuis Windsor, Sa Majesté s'était entretenue avec l'ambassadeur de la République de Lettonie et l'ambassadeur de la République de Côte d'Ivoire. Habillée d'une robe bleue ornée de fleurs, la reine envoyait à tous ceux qui s'inquiétaient pour elle un message fort. En ne portant plus de noir, elle était bien décidée à célébrer la vie ! Mais cette apparition haute en couleur avait vite laissé la place à une réalité beaucoup plus sombre. Pour pouvoir pleurer en toute discrétion son Philip adoré, Elizabeth s'était ensuite réfugiée au château de Balmoral en Écosse, là où elle fut si heureuse avec son mari.

Isolée du monde dans cette immense propriété balayée par les vents, un être particulièrement aimant et attentif veillait sur elle comme un ange gardien. Grâce au regard tendre qu'il lui portait, la souveraine trouvait la force de se lever chaque matin afin d'affronter une nouvelle journée sans Philip à ses côtés. Mais cet adorable compagnon qui savait si bien la comprendre vient lui aussi de rendre l'âme ! Privée de la compagnie de ce bébé de cinq mois qui symbolisait l'espérance en des jours meilleurs, Elizabeth II serait au plus bas alors qu'elle commençait à reprendre lentement mais sûrement le dessus. Oui ! À 95 ans, elle puisait auprès de ce jeune mâle la force de se tenir debout ! Un véritable élixir de jouvence ! Ainsi la reine, touchée mais pas coulée, avait fait son grand retour au bras du prince Charles le 11 mai lors de l'ouverture officielle du Parlement au palais de Westminster. Mais maintenant que son ange gardien lui a faussé compagnie, que va-t-il advenir de la souveraine ?

Depuis le départ du prince Philip, elle passait le plus clair de son temps avec cet adorable chiot que son fils cadet, le prince Andrew, lui avait récemment offert, faisant ainsi preuve de son affection envers sa maman. La voyant seule et déprimée à Windsor alors que son père, Philip, était hospitalisé, il

avait eu l'idée de lui faire ce cadeau pour la réconforter, à la grande surprise de la reine qui craignait d'être trop vieille pour s'en occuper. Mais ce corgi prénommé Fergus, un nom qu'Elizabeth avait choisi en hommage à son oncle Fergus Bowes-Lyon, héros mort au combat durant la Première Guerre mondiale, avait su la faire craquer. Hélas, à cinq mois seulement, le petit chien est décédé, comme l'a révélé le Daily Mail le 18 mai, laissant Elizabeth dans le plus grand désarroi.

Heureusement dans son malheur, la reine peut encore compter sur la présence de Muick. Son fils Andrew, persuadé que la compagnie d'animaux domestiques aiderait sa mère à accomplir son deuil, s'était en effet dit qu'il lui fallait non pas un mais deux chiens ! En plus du corgi que la souveraine chouchoutait royalement, il lui avait aussi fait cadeau d'un bébé dorgi. Une race que sa maman apprécie particulièrement car elle en a possédé… plus d'une trentaine ! Gageons que Muick saura la consoler de l'absence de Fergus qui était devenu son chouchou. Seule inquiétude : que le chiot si remuant, qui ne la lâche pas d'une semelle, ne se prenne dans ses pieds et ne la fasse tomber, comme elle le redouterait à chaque instant, selon certaines indiscrétions. Une chute qui, au vu de son grand âge, pourrait s'avérer fatale…

Un mois et demi après le décès du mari d'Elizabeth II à l'âge de 99 ans, la poste britannique, la Royal Mail, a dévoilé son bel hommage au duc d'Édimbourg : l'édition de quatre timbres à son effigie qui seront mis en vente très prochainement. Cette série que les philatélistes et les fans de la famille royale ne devraient pas manquer de s'arracher représente le très élégant prince Philip à différentes époques de sa vie. Le premier timbre est un cliché de lui jeune, pris par le célèbre photographe Baron. Sur le second, il apparaît vêtu de son uniforme lors d'une parade de son fils, le prince Andrew, au Britannia Royal Naval College à Dartmouth. Le troisième est une photographie du prince consort prise lors du Royal Windsor Horse Show, et enfin, le dernier est un portrait officiel de Philip en tenue d'officier. On comprend mieux pourquoi Elizabeth avait craqué !

Valérie EDMOND

À découvrir