France Dimanche > Actualités > Elizabeth II : Elle a choisi William !

Actualités

Elizabeth II : Elle a choisi William !

Publié le 17 novembre 2006

Souffrante, incapable de respecter ses engagements, la reine Elizabeth II a pris une surprenante décisionSouffrante, incapable de respecter ses engagements, la reine Elizabeth II a pris une surprenante décision

Il y a quelques jours, lorsqu'il s'est envolé avec Camilla pour une visite officielle au Pakistan, Charles était loin de se douter du coup fatal qui lui serait porté. Un coup fatal qui allait venir, non des terroristes de tout poil qui veulent sa mort là-bas, mais de la personne dont il est le plus proche après sa tendre moitié : sa mère, la reine Elizabeth II.

C'est à son arrivée à Lahore, la dernière étape de son voyage, que le monde s'est tout à coup écroulé autour de Charles. En feuilletant la presse anglaise, il vient de tomber sur les révélations de The People, consacré à l'état de santé de Sa Majesté Elizabeth II.

Pourtant, à première vue, il n'y a pas de quoi fouetter un chat ! Le magazine annonce en effet qu'en raison d'une sciatique qui la fait cruellement souffrir, la reine va devoir se décharger de la plupart de ses engagements officiels. Ce serait même plutôt une aubaine pour Charles, qui se prépare depuis des dizaines d'années à reprendre le flambeau...

Mais la suite lui réserve une bien mauvaise surprise. En effet, le magazine poursuit en indiquant que la lourde charge de la représenter, dès le mois de décembre prochain, sera confiée au très sympathique... William !

Oui, dès qu'il aura terminé son année à l'académie militaire de Sandhurst, c'est le jeune homme, et non le prince Charles, qui entrera en fonctions ! Se pourrait-il que cela ne soit que du «provisoire» ? Que la reine ait juste voulu le tester un peu ? La suite, hélas pour Charles, prouve que non !

En effet, The People révèle aussi que le nom de William figure pour la première fois sur le Court Circular, ce fameux journal sur lequel, depuis des temps immémoriaux, le souverain en exercice désigne celui ou celle qui doit lui succéder !

«Le prince n'en croyait pas ses yeux», révèle une source au Sun. Mais loin de s'avouer vaincu, il a d'abord refusé d'y croire. Après tout, roi d'Angleterre, c'était un rôle qui lui revenait de droit. Dès son retour, il irait voir sa mère pour dissiper ce malentendu...

Seulement, l'entrevue des plus orageuses qui s'est tenue entre Elizabeth et Charles, dans le bureau de la reine à Buckingham, a malheureusement détruit ses dernières illusions. Elizabeth lui a en effet confirmé son choix, et Charles a quitté son bureau, fou de colère.

«C'est un terrible camouflet pour Charles, confie un proche du prince de Galles au Mirror. Non seulement sa mère l'écarte du trône, mais en plus elle profite de son absence pour le faire ! Il a beau aimer son fils, il n'est pas prêt à le laisser devenir un jour roi d'Angleterre à sa place.» Mais il lui faudra pour cela mener un rude combat contre Elizabeth.

En effet, cette dernière est bien décidée à donner à son peuple, le souverain qu'il désire. Or, que veulent les Anglais ? Si l'on en croit les derniers sondages, ils sont 59 % à vouloir que William monte sur le trône, contre 39 % Charles. Et surtout, ils sont 75 % à ne pas vouloir de Camilla comme future reine.

Eh oui, quoi qu'elle fasse, elle n'atteindra jamais la cote de popularité détenue par la fiancée de William : la jeune et ravissante Kate Middelton. « Elle est si jolie et, avec William, ils forment un si beau couple», s'extasiait une brave Anglaise dans un récent numéro du Sun. Son mariage avec William serait un atout de plus pour les Windsor.

Quant à William, il est le «joyau de la couronne». Non seulement il est doté d'un charme fou, mais il s'est attiré la sympathie et l'admiration de tout le peuple britannique, par son implication dans les œuvres humanitaires.

«Il ressemblait tellement à sa maman, la princesse Diana, quand il tenait dans ses bras ces bébés malades», a confié au Sun une infirmière du Royal Marsden Hospital, où le jeune prince s'est rendu récemment.

«C'est notre prince des cœurs.» Devant tant d'éloges, il n'est donc pas si étonnant que Sa Majesté Elizabeth II ait pris la décision de choisir le jeune William pour lui succéder. Un choix qui, pour les sujets de Sa Majesté, marquerait aussi la revanche de Diana sur Camilla...

Catherine Venot

À découvrir