France Dimanche > Actualités > Elizabeth II : Elle a commis l'irréparable !

Actualités

Elizabeth II : Elle a commis l'irréparable !

Publié le 7 janvier 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

En pleine tourmente, la reine Elizabeth II a dû appeler son fils Charles à la rescousse.

S'il en est une qui est attachée aux traditions, c'est bien la Queen Elizabeth… Mais, quand il le faut, cette grande dame qui fêtera ses 95 ans le 21 avril prochain sait s'adapter avec panache aux circonstances. Ce 25 décembre, c'est ainsi, via l'assistant d'Amazon, qu'elle a adressé ses vœux à ses fi dèles sujets, un discours enregistré au château de Windsor où elle est confi née avec son époux le prince Philip. Face à la recrudescence de la pandémie de Covid-19 au Royaume-Uni, sa Majesté a en effet dû renoncer à se rendre à Sandringham, où d'ordinaire elle passe ses quartiers d'hiver, de Noël à la fi n février, entourée des siens…


Le drame aurait-il pu être évité si elle s'était trouvée sur place ? L'enquête est toujours en cours, mais une chose est sûre, cet incident regrettable qui a fait une victime a mis Elizabeth dans de sales draps. En tant que dirigeante du domaine, c'est en effet sa responsabilité qui est engagée… Sur ces 3 200 hectares, où l'année dernière encore elle participait à une partie de chasse, le gibier abonde, tout comme les nuisibles, rats et autres rongeurs qui se régalent des œufs du gibier à plumes.

C'est pourquoi des pièges ont été répartis sur l'ensemble du domaine… sauf que certains d'entre eux, appelés pièges à Fenn, sont interdits, comme l'a expliqué l'animatrice du podcast Royal Rota, Lizzie Robinson : « Ils sont illégaux, mais peuvent être utilisés pour certaines espèces spécifi ques, tels les écureuils et les rats. Mais ils ne peuvent pas être utilisés contre les hermines et les hiboux qui sont des espèces protégées. » C'est hélas, ce qui est arrivé. Il y a quelques jours, un petit hibou, appartenant à une espèce en voie d'extinction, a été retrouvé mort, prisonnier des griffes d'acier. « Il y avait deux paires de petits hiboux vivant dans cette région particulière de Sandringham. Il n'y en a maintenant plus qu'une paire et demie », a déploré Lizzie Robinson.

Contacté, le palais a fait savoir qu'il s'agissait d'un « accident malheureux et isolé ». Mais Elizabeth a dû néanmoins prendre une décision en urgence afi n d'apaiser la polémique qui agite le royaume. C'est en effet désormais son fils, le prince Charles qui a la charge de Sandringham. Espérons qu'avec ce nouveau gérant, connu pour son engagement en faveur de l'environnement, les trois petits hiboux restants sur le domaine pourront voler en paix… 

Lili CHABLIS

À découvrir

Sur le même thème