France Dimanche > Actualités > Elizabeth II : En deuil !

Actualités

Elizabeth II : En deuil !

Publié le 11 juin 2019

Une amitié de quarante ans unissait Elizabeth II à cette employée loyale qui connaissait tous ses secrets.

Décidément aucune émotion ne lui aura été épargnée cette année ! Il y a quelques mois, le 17 janvier, Elizabeth a connu l’une des plus grosses frayeurs de sa vie en apprenant l’accident dont venait d’être victime celui qui partage son existence depuis plus de soixante-sept ans. Au volant de sa Land Rover, le prince Philip, 97 ans, qui sortait de sa résidence de Sandrigham, a percuté de plein fouet un autre véhicule ! Heureusement, bien que violente, la collision n’a fait aucun blessé. Mais c’est un duc d’Édimbourg choqué, tenant à peine sur ses jambes, qui est ressorti de sa voiture…

Autre angoisse qui a tenaillé la reine en ce printemps : la grossesse de Meghan, l’épouse de son petit-fils, Harry. Avoir un premier enfant à 37 ans n’est en effet pas dénué de risques. Et si la jolie métisse a paru vivre sereinement cette maternité, son état n’en a pas moins inquiété son entourage. D’autant que l’accouchement, prévu le 28 avril, n’a eu lieu que le 6 mai ! Mais au très grand soulagement de son arrière-grand-mère, s’il a pris son temps pour faire son entrée dans le monde, Archie Harrison Mountbatten-Windsor, 3,3 kilos, s’est révélé un bébé magnifique en parfaite santé !

Ses joies, ses peurs, ses peines, Elizabeth les partageait jusqu’alors avec celle qui a tant compté pour elle, Annette Wilkin. Personnalité discrète, cette dernière était entrée à Windsor par la petite porte. Engagée comme femme de chambre, cette blonde réservée avait su, par sa compétence et son sérieux, s’attirer la confiance de la souveraine et de son entourage. De simple soubrette, elle avait accédé, en quelques années, au statut de gouvernante en chef… sur le papier. Car dans le cœur de la souveraine, elle était bien plus que cela : une confidente et une source de réconfort.

Comme l’a confié un proche au Daily Mail : « La reine et tous les membres de la famille royale l’adoraient, elle faisait presque partie de la famille ! Elle ne s’est jamais mariée et a dédié sa vie à son travail et à la couronne. »


En 1992, après le terrible incendie qui avait ravagé le château de Windsor, Annette avait non seulement été un soutien pour la Queen, effondrée par la catastrophe, mais un moteur. 

« Elle inspirait véritablement les autres à travailler encore plus dur », poursuit le Daily Mail.

En 2014, l’employée loyale avait pris sa retraite. Mais sa chère patronne l’avait autorisée à demeurer auprès d’elle, dans ce palais qui était un peu comme sa maison, avec Larch, le corgi qu’elle lui avait offert pour la remercier de ses bons et loyaux services.

Hélas, il y a quelques jours, Annette Wilkin, emportée par une maladie foudroyante, a tiré son ultime révérence. Elle n’avait que 72 ans. Bouleversée par cette disparition aussi soudaine qu’inattendue, la reine n’a pas hésité une seconde à enfreindre les traditions selon lesquelles elle n’assiste qu’aux funérailles des membres de la famille royale. Elle accompagnera jusqu’à sa dernière demeure celle qui l’a si bien servie. Quarante années d’amitié justifient bien cette entorse au protocole !

Lili CHABLIS

À découvrir