France Dimanche > Actualités > Elizabeth Teissier : Sa liaison secrète avec Juan Carlos !

Actualités

Elizabeth Teissier : Sa liaison secrète avec Juan Carlos !

Publié le 25 octobre 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Elizabeth Teissier, la célèbre astrologue de 82 ans, fait d'étonnantes révélations sur l'ancien roi d'Espagne exilé…

Elle avait créé en 1975 le premier horoscope télévisé sur Antenne 2… Cette année-là, une étoile était née, et cette quotidienne propulsait Élizabeth Teissier au firmament des astrologues ! Une place de choix que l'ex-actrice et mannequin âgée de 82 ans n'a plus jamais quittée, elle qui, dans son livre publié en octobre 2019 aux éditions Guy Trédaniel,2020, Le Grand Tournant, avait prédit la grave crise sanitaire que nous vivons mondialement.


En dépit de polémiques passées qui ont quelque peu entaché sa réputation, les puissants de ce monde n'ont cessé de la solliciter au fil des ans. « Quand on se trouve au sommet, on est entouré d'une cour de flatteurs qui ne disent plus jamais de vérités, vient-elle de confier dans Gala. Alors consulter un astrologue, c'est voir une personne désintéressée, capable de prévoir des événements qui vont contre toute logique apparente et de vous le dire en face. »

François Mitterrand faisait partie de ceux qui ont sollicité la vision du ciel de l'astrologue et, durant cinq ans, il l'a convoquée au palais. Une rencontre inoubliable pour Miss Teissier dont les prédictions, une fois de plus, étaient justes : « Dans mon portrait du nouveau président dans Votre horoscope 1982, j'avais évoqué un problème de santé “lié à l'appareil génital”, a raconté l'astrologue. Il avait alors un cancer de la prostate dont on ignorait l'existence, ça l'avait frappé sans doute. À chacune de mes visites à l'Élysée, il m'accueillait avec la question : “Alors, comment vais-je, moi ? Comment va la France ?” »

D'autres personnalités politiques de renom, des royautés européennes et des grands patrons sont également friands de prédictions. Parmi eux, un illustre monarque actuellement aux prises avec la justice de son pays, et avec qui les relations auraient pu être d'une tout autre nature ! Ainsi la séduisante brune, qui n'a rien perdu de son charme, nous révèle-t-elle ses liens secrets avec… l'ancien roi d'Espagne, Juan Carlos Ier ! « On se tutoie depuis quarante-cinq ans, a-t-elle encore avoué dans les pages de notre confrère. Je l'avais rencontré à l'Élysée sous Giscard, avec la reine Sofia. En faisant la révérence, j'ai failli m'étaler en me prenant les pieds dans la traîne de ma robe ! » Ce premier contact, accompagné d'un joli soubresaut en plein protocole, le souverain l'avait trouvé des plus charmants. Il n'est plus un secret pour personne que le monarque, qui avait abdiqué en 2014 en faveur de son fils Felipe et qui s'est récemment exilé aux Émirats arabes unis, éprouve un penchant immodéré pour la gent féminine. Juan Carlos a, au cours de ses cinquante-huit années de mariage avec la princesse Sophie de Grèce, multiplié les liaisons adultérines, avec notamment, une certaine Marta Gayá, âgée aujourd'hui de 71 ans, et l'Allemande d'origine danoise, Corinna Larsen, qui a été sa maîtresse de 2004 à 2009 (lire encadré). Cette dernière est d'ailleurs impliquée dans l'affaire de corruption qui cause tant de problèmes à l'ancien roi et à la monarchie espagnole.

Présentée au couple royal espagnol alors en visite officielle sous les ors de la République française, la ravissante Élizabeth Teissier ne saisit rien du regard gourmand de son interlocuteur qui la voit trébucher : « Je ne savais pas à quel point il était dragueur, a encore expliqué l'astrologue dans Gala. Quinze jours plus tard, il m'a invitée à une chasse, j'ai décliné. » Ne souhaitant sans doute pas devenir la proie de celui qui a été critiqué en 2012 pour sa traque aux trophées d'éléphant au Botswana en pleine crise économique de son pays, la spécialiste de la carte du ciel préfère s'en tenir à une relation plus professionnelle ! « Par la suite, il m'a demandé de lui faire son thème chaque année, a-t-elle expliqué. Je l'ai eu au téléphone pour la dernière fois en août de l'année dernière. Bien sûr, il y avait une catastrophe à l'horizon… »

En effet, depuis le 3 août, le père de l'actuel roi Felipe VI fait l'objet d'une enquête du Tribunal suprême. Des poursuites qui ne semblent pas étonner celle qui sait lire entre les astres : « Il est en train, logiquement, de payer pour les bêtises qu'il a faites », remarque-t-elle avant d'ajouter, un brin ironique : « La loi du karma. »

La presse espagnole l'a baptisée « Corinna-Lvirus »… C'est dire si Corinna Larsen, qui a vécu une passion durant cinq ans, entre 2004 et 2009, avec Juan Carlos, pourrait infecter la réputation de l'ancien roi ! Impliquée dans les démêlés du monarque avec la justice, son ex se défend et… balance ! Dans un entretien donné le 20 août à la BBC, la quinqua raconte que son amant l'aurait demandée en mariage en 2009. Consciente que « cela aurait pu déstabiliser la monarchie », la belle blonde n'a jamais cru que les noces se concrétiseraient. Malgré la fin de leur idylle, le souverain lui versera 65 millions d'euros, somme visée par une enquête d'un procureur suisse : « Je pense que c'était en guise de reconnaissance pour tout ce que j'ai fait pour lui, et combien mon fils comptait pour lui », s'insurge-t-elle.

Clara MARGAUX

À découvrir