France Dimanche > Actualités > Élodie Gossuin : Sa nouvelle Idylle !

Actualités

Élodie Gossuin : Sa nouvelle Idylle !

Publié le 6 septembre 2019

Élodie Gossuin, la miss France 2001, maman de quatre enfants, comblée, vit une irrésistible histoire d’amour.

A 38 ans, un mari aimant et quatre enfants, la ravissante Miss France et Miss Europe 2001 semble totalement épanouie… Un bel équilibre amoureux et familial couronné par sa passion pour son métier d’animatrice et de chroniqueuse qu’Élodie Gossuin exerce à la télévision sur la chaîne 6ter et à la radio, sur RFM ! Sourire large comme ça perpétuellement accroché à ses jolies lèvres, à l’écran comme sur les réseaux sociaux où la marraine de l’association Camélia Dream Team est très active, la belle jeune femme respire le bonheur et la joie de vivre.

Actuellement en vacances, comme beaucoup d’entre nous, avec sa grande tribu, la somptueuse créature ne manque pas d’afficher sur son compte Instagram sa silhouette de rêve, malgré ses deux grossesses gémellaires, y ajoutant de temps à autre quelques photos de ses quatre adorables bouts de choux de 12 et 5 ans, les aînés Jules et Rose, et les benjamins Joséphine et Léonard… Mais alors si cette maman comblée, doublée d’une épouse épanouie, possède tous les ingrédients, ainsi que la meilleure recette pour se concocter ce bonheur presque indécent, pourquoi diable s’est-elle mise en quête d’une nouvelle idylle au risque de briser cet édifice construit depuis son mariage en 2006 avec le mannequin Bertrand Lacherie ? Pourquoi se lancer dans une autre aventure alors que celle-ci lui apporte tout ce qu’elle désire, une oasis de passion et de sérénité ?


Oui, vous avez bien lu : la superbe (quasi) quadra vit bien aujourd’hui un amour d’une intensité inégalée, une aventure d’une force exceptionnelle qu’elle a d’ailleurs la ferme intention de mener jusqu’au bout de son chemin. à la vie à la mort, comme on dit ! « Il me rassure sur le monde, il m’apprend à vivre l’instant présent, il m’offre une belle leçon de vie », vient d’ailleurs de confier sans retenue la belle blonde au magazine Animalis. Des propos qui ne laissent planer aucun doute sur les sentiments de la séduisante jeune femme à l’égard de l’élu de son cœur…

Mais vous l’aviez évidemment compris, cette « idylle » dont nous vous parlons aujourd’hui n’a pas pour objet un nouvel homme dans sa vie, un compagnon qui lui aurait retourné les sens et le cœur au point de la pousser à commettre l’acte inconsidéré de remettre en question sa vie de famille ! Non, rassurez-vous, l’être qui la pousse à s’exprimer de façon si admirative, si reconnaissante, n’est autre que sa chienne adorée, qu’elle a précisément prénommée Idylle ! Un affectueux et joyeux golden retriever femelle que l’auteur de Mes rêves, mes passions, mes espoirs, publié en 2004 aux éditions Michel Lafon, a adopté il y a maintenant cinq ans, au moment même où elle donnait naissance à ses deux petits derniers… Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’Élodie s’éprend d’un toutou, puisqu’elle affirme avoir vécu avec eux depuis l’enfance : « J’ai grandi avec un chien, Ugo, dont le départ a créé un grand manque. Je ne me vois pas vivre sans eux. Il y a aussi eu Nemo qui nous a quittés quand j’étais enceinte des derniers jumeaux. Aujourd’hui, la famille vit très heureuse avec Idylle. » Il faut dire que les bambins de 5 ans ont grandi auprès de leur copine à poils longs et à quatre pattes, un lien qui a créé entre eux une immense complicité.

Si miss Gossuin aime les chiens par-dessus tout, cette amie des bêtes n’en oublie pas pour autant de faire une petite place dans son foyer aux autres espèces ! « Notre famille a eu beaucoup d’autres animaux, des poissons, des hamsters, des lapins, et en ce moment deux poules. Les enfants s’en occupent et vont chercher les œufs. C’est tout le plaisir de vivre en pleine nature ! »

Un plaisir qui risque bien de l’amener à pousser encore plus loin sa passion en adoptant un cheval ! « J’ai un rêve depuis très longtemps, avoir deux chevaux, a-t-elle aussi expliqué. Je vis à la campagne et je peux très bien les accueillir chez moi mais c’est une question de disponibilité. Cela prend beaucoup de temps, il faut savoir à quoi l’on s’engage. »

Pour l’heure, sa chère Idylle et sa famille lui suffisent : « Un chien, c’est de l’amour à l’état pur, a-t-elle confié. Il est fidèle, reconnaissant, affectueux. Rien ne vient troubler cet amour inconditionnel qu’il vous porte. Il a dans le regard cette naïveté qu’ont les enfants. » Et de conclure, au cas où un doute hanterait encore nos esprits : « Je ne pourrais pas vivre sans chien… »

Clara MARGAUX

À découvrir