France Dimanche > Actualités > Élodie Gossuin : Une maman à bout de souffle !

Actualités

Élodie Gossuin : Une maman à bout de souffle !

Publié le 12 décembre 2019

.photos:bestimage
© BestImage Élodie Gossuin et ses deux filles, Joséphine (6 ans) et Rose (11 ans)

Maman de quatre enfants, la chroniqueuse de W9 et RFM, Élodie Gossuin, multiplie les craquages…

« Très souvent, j’ai envie de changer de vie… », a lâché l’ancienne Miss France début décembre à Télé-Loisirs…

À 38 ans, Élodie Gossuin mène plusieurs existences en une. Maman de deux paires de jumeaux en bas-âge né en 2007 puis en 2013 et matinalière accomplie, l’épouse de Bertrand Lacherie n’a plus une minute à elle. « Je pars tôt, beaucoup trop tôt. Les semaines sont particulièrement difficiles. », a confié celle qui embauche à six heures du matin sur les ondes de RFM au côté d’Albert Spano. Et d’ajouter : « J’essaie parfois de contrebalancer, je m’impose au moins 2 à 3 siestes par semaine. Je n’ai jamais deux journées pleines de 4h à 18h d’affilée. »

Un rythme de vie effarant qui la pousse quotidiennement à se remettre en question… « Ne jamais être là pour emmener mes enfants à l’école, je me sens très souvent coupable », a-t-elle confié. Fin 2018 sur le plateau de l’émission Je t’aime, etc (France 2), elle confiait également ne plus parvenir à trouver de moments intimes avec son époux, le mannequin Bertrand Lacherie : « Mon rythme est celui de mes enfants. Je vais les coucher, je me couche. […] C’est compliqué de trouver un créneau pour ta vie de couple. Il y a des moments, des apartés. C’est plutôt compliqué parce que c’est un marathon. »


Désormais, Élodie Gossuin le confesse sans honte : les craquages nerveux font partie de sa routine… : « Ça m’est arrivé plein de fois. Ça m’est arrivé avant-hier par exemple. Ça m’arrive parce que je suis épuisée ».

Pour autant, l’ancienne reine de beauté sait qu’elle peut compter sur le soutien de ses proches. « J’ai appris à demander de l’aide sans avoir l’impression que c’est un aveu de faiblesse, livre-t-elle. Je peux dire à mon mari : 'Je n’en peux plus. Il faut que je sorte courir toute seule ou que j’aille dormir une heure'. Je peux aussi appeler ma mère ».

Estelle LAURE

À découvrir