France Dimanche > Actualités > Emmanuel Macron : Ses liaisons dangereuses

Actualités

Emmanuel Macron : Ses liaisons dangereuses

Publié le 28 août 2018

Emmanuel Macron a de bien étranges accointances avec ses ennemis politiques…

Depuis le 18 juillet, l’affaire Benalla a fortement ébranlé la présidence de la République.

Une douloureuse épine dans le pied d’Emmanuel Macron dont la cote de popularité risque de plonger à la suite de ce triste feuilleton.

À croire que ce mois d’août va avoir un parfum plus qu’amer pour le chef de l’État. 

Mais si cette baisse est une bien mauvaise nouvelle pour l’occupant de l’Élysée, que dire des révélations qui viennent tout récemment d’être dévoilées sur l’alliance surprenante entretenue par M. Macron et deux hommes politiques, dont l’idéologie est – c’est le moins qu’on puisse dire ! – aux antipodes de celle du fondateur de La République en marche ?


Car, aussi incroyable que cela puisse paraître, notre président serait étroitement lié à Robert Ménard, proche de l’extrême droite, mais aussi à Alexis Corbière, militant de la France insoumise, mouvement très critique à l’égard des réformes du gouvernement depuis un an !

Cousinade

Vous avouerez qu’après sa relation amicale avec son ex-garde du corps, ce grand écart idéologique a de quoi faire tomber à la renverse !

Rassurez-vous…

S’il existe bien un lien étroit entre ces trois personnes, ce n’est pas une alliance politique mais… familiale ! 

Selon Christophe Edo et Louis Paris, membres du Centre de recherches du patrimoine du village de Rieumontagné (CRPR), dans le Tarn, Macron, Ménard et Corbière seraient cousins.

En ce qui concerne le très controversé maire de Béziers, les deux généalogistes ont pu remonter jusqu’aux arrière-arrière-grands-parents du chef de l’État, qui se sont unis dans l’Hérault.

Son arrière-grand-mère, Esther Mas, née dans le département, a épousé Fabien Noguès, à Bourg-en-Bigorre en 1912.

Un élément qui a permis à ces fins limiers de découvrir un lien de parenté entre Esther Mas et le grand-père maternel de Robert Ménard : « Ils ont au moins un parent commun à la 12e génération », a assuré Chistophe Edo dans les pages du Midi Libre.

Quant au bras droit de Jean-Luc Mélenchon, sa parenté avec le président remonterait au XVIIe siècle.

Il y a 350 ans, les deux adversaires politiques avaient des ancêtres communs, qui vivaient à Murat-sur-Vèbre, également situé dans le département du Tarn !

Si Emmanuel Macron n’a pas encore réagi à ces informations, Robert Ménard a d’ores et déjà ironisé en déclarant qu’il l’appellerait désormais : « Monsieur le président et cher cousin ».

De son côté, le député de la 7e circonscription de Seine-Saint-Denis, qui n’hésite jamais à lancer des piques au président, a affirmé avec humour, dans l’émission C à vous sur France 5, qu’il ne critiquait pas la famille…

Vivement la prochaine cousinade à l’Élysée !

Clara MARGAUX

À découvrir