France Dimanche > Actualités > Emmanuel Macron : Son lien secret avec une star

Actualités

Emmanuel Macron : Son lien secret avec une star

Publié le 11 mai 2018

macron-emmanuel-20180502

Férue d’astrologie, elle a prédit l'avenir d'Emmanuel Macron bien avant son élection.

Lors de sa campagne présidentielle, le futur chef de l’État avait révélé être un fan de variété française, écoutant avec beaucoup de plaisir Charles Aznavour ou Johnny Hallyday.

Et Emmanuel Macron l’a bien prouvé en venant assister à l’un des concerts de la tournée des Vieilles canailles, le dimanche 25 juin 2017, à l’Accor­Hotels Arena de Bercy.

Ce qui fut, hélas, l’ultime spectacle parisien du rocker, qui se battait déjà contre son cancer du poumon.

Juste avant l’entrée en scène des trois légendes de la chanson, Jacques Dutronc, Johnny Hallyday et Eddy Mitchell, le président de la République est arrivé dans les tribunes, aux côtés de son épouse, Brigitte, et de Line Renaud, une fidèle amie du couple.


Ils ont été très applaudis, certains se levant même de leur siège pour les saluer.

Après avoir écouté les titres incontournables du célèbre trio, comme Noir c’est noir, Les cactus, Le cimetière des éléphants, Gabrielle ou encore Pas de boogie-woogie, Emmanuel Macron a serré les mains en descendant les gradins, se laissant photographier avec ses fans.

Et après avoir posé avec Lisa, une jeune fille de 14 ans, il a aussitôt entamé la conversation.

Pourquoi avec cette adolescente en particulier, qu’il rencontrait pour la première fois ?

Tout simplement parce qu’il souhaitait faire passer, par son intermédiaire, un message à une autre star de la chanson.

Une femme toujours aussi séduisante, que le chef de l’État avait essayé, en vain, de joindre directement, depuis plusieurs mois, lui envoyant entre autres une lettre restée sans réponse.

Apprenant que la jeune Lisa était une amie de longue date de cette icône française, qui n’est autre que Françoise Hardy, Emmanuel a profité de cette occasion pour lui demander de la contacter de sa part.

Message personnel

Quel était donc la teneur de cet énigmatique message personnel qu’il tenait à adresser à la chanteuse de 74 ans ?

Eh bien, il souhaitait la remercier et la féliciter pour le thème astral qu’elle lui avait envoyé, il y a environ deux ans.

Celle qui a écrit une dizaine d’ouvrages spécialisés sur les mystères du zodiaque a fait cette confidence à Yann Barthes, qui la recevait dans l’édition du 5 avril dernier de son Quotidien.

Et c’est donc en juin 2017, par l’intermédiaire de Lisa, que cette passionnée d’astrologie a pu apprendre qu’Emmanuel Macron avait bien reçu et lu son courrier.

Souriante et pudique, Françoise a répété ce fameux message sur le plateau du programme de la chaîne TMC : « “Tu lui diras que j’ai lu son topo, et que je lui ai répondu par écrit, mais manifestement, je ne crois pas qu’elle ait reçu ma réponse. Tu lui feras un gros bisou !” C’était quand même très gentil. »

Françoise Hardy a ensuite expliqué que c’était un proche de Macron qui lui avait demandé, par l’intermédiaire de l’un de ses amis, le journaliste Olivier Bellamy, si elle pouvait réaliser son thème astral.

Quand l’animateur lui a réclamé des précisions, l’artiste a ajouté, un peu embarrassée : « Que voulez-vous que je vous dise… Il est né sous le signe du Sagittaire, ses dominantes planétaires sont Uranus et Mars, et pas du tout Jupiter !

Contrairement à ce que l’on entend.

Et, en gros, c’est bien ?, a innocemment demandé Yann Barthes. –

Si par exemple, on a un thème comme celui-là, sans savoir à qui il correspond, on ne peut absolument pas augurer de certaines choses, a-t-elle précisé de sa voix douce.

On peut juste prévoir un mode de fonctionnement plutôt qu’un autre. Par exemple, le Sagittaire est un signe très associatif, doué pour les vastes synthèses, doté en principe d’un champ de conscience très large, et enclin à la mobilité et à la rapidité. »

Comment, me direz-vous, l’interprète du célèbre tube Mon amie la rose est-elle tombée dans la marmite des astres ?

Tout commence en 1962.

La vedette yé-yé n’a que 18 ans quand son gynécologue lui conseille de consulter l’astrologue André Barrault. Quand celui-ci analyse son profil affectif, la jeune Françoise, a priori peu ouverte à cette science, est cependant très troublée par la justesse des mots qu’il emploie : « Masochiste sur les bords. »

Alors qu’elle est plutôt attirée par la psychologie et la psychanalyse, elle se procure un ouvrage, De la psychanalyse à l’astrologie, écrit par cet homme, en apparence si perspicace, qu’elle vient de rencontrer.

Influence

Quelques années plus tard, quand elle arrête la scène, en 1968, elle prend des cours d’astrologie, puis travaille en 1974 avec Jean-Pierre Nicola, tenant de l’astrologie conditionaliste.

Une méthode selon laquelle nous avons à la naissance un double héritage, l’un venant du Ciel, l’autre de la Terre.

Et c’est l’association de ces deux influences qui détermine notre destin.

Restée fidèle à cette approche astrologique, Françoise Hardy n’a eu de cesse de se perfectionner dans cette même discipline, passant de l’amatrice éclairée à la professionnelle accomplie.

Le futur président de la République a donc reçu une étude de son thème d’une grande qualité.

Reste à savoir si, à l’instar de François Mitterrand, qui n’hésitait pas à recourir au talent d’Elisabeth Teissier, Emmanuel Macron sollicitera Françoise Hardy pour éclairer son avenir quand des nuages obscurciront son ciel…

Nina COLLOMBE

À découvrir