France Dimanche > Actualités > Enrico Macias : "J'ai voulu me suicider !"

Actualités

Enrico Macias : "J'ai voulu me suicider !"

Publié le 6 avril 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Le chanteur Enrico Macias vient de faire ce terrible aveu, laissant ses proches sous le choc.

C'est une terrible réalité. Pas moins de 80 000 personnes tentent, chaque année en France, de mettre fin à leurs jours. Mais les tentatives de suicide sont encore trop souvent considérées comme une preuve de lâcheté ou « réservées » aux personnes qui souffrent d'un trouble mental comme la dépression. Autre idée reçue : ceux qui parlent de leur intention de se suicider ne le font que pour attirer l'attention.


Et puis, il y a ceux qui passent à l'acte, en prise à une bouffée délirante, comme l'ex-rugbyman Christophe Dominici qui se serait suicidé sur un coup de tête, en se jetant d'un mur haut de dix mètres aux abords du parc de Saint-Cloud. C'est l'effroyable sort qui aurait pu échoir à Enrico Macias si le chanteur ne s'était pas fait violence au moment ultime.

Multipliant ces derniers temps les soucis, il a subi une fracture du col du fémur, a eu la malchance de contracter le coronavirus et, suite à l'hypothèque de sa maison auprès d'une banque islandaise mise ensuite en faillite, a fait face à de gros soucis d'argent. Confronté à cette avalanche d'épreuves, Enrico aurait-il sombré dans le désespoir au point d'envisager attenter à ses jours ?

L'artiste de 82 ans vient en tout cas d'en faire le terrible aveu sur le site Konbini le 9 mars dernier : « J'ai voulu me suicider », a-t-il ainsi lâché dans un souffl e. Mais rassurez-vous. Cette envie de quitter ce bas monde remonte à bien longtemps déjà, comme il l'a raconté lors de l'Interview Sandwich – au cours de laquelle les invités étaient questionnés au sujet du cannabis et de la marijuana. C'est durant un séjour au Canada au « début de la mode » de la fumette qu'il dit avoir voulu se supprimer. En voyant certains de ses amis hilares alors qu'ils fumaient leur joint, il s'était laissé tenter. « Je vais faire pareil, une seule fois », s'était-il alors dit, tout en jurant ne plus avoir recommencé par la suite. Et pour cause. C'est son ingénieur du son qui s'était chargé de lui fournir la marchandise. « Il croyait que j'étais avec plusieurs personnes, mais j'étais tout seul », a expliqué Enrico, avant de préciser que son ami lui a « mis une dose pour vingt personnes ». Dose capable d'induire un mauvais délire, ce qui n'a pas manqué.

Seul dans sa chambre d'hôtel, Enrico a perdu pied au point de vouloir en fi nir. Fort heureusement, l'effet de la drogue s'est dissipé, mais le malheureux, qui s'est retenu pour ne pas commettre l'irréparable, en a réchappé de justesse… Malgré tout, le chanteur continue d'être favorable à la légalisation du cannabis qui diminuerait, selon lui, la « tentation ». Mais il a eu chaud, sacré Enrico ! ¦

Valérie EDMOND

À découvrir