France Dimanche > Actualités > Éric Morena : Adieu Capitaine !

Actualités

Éric Morena : Adieu Capitaine !

Publié le 29 novembre 2019

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Éric Morena

Il se voyait prêtre, Éric Morena est devenu un chanteur qui a fait danser la France des années 1980, avant de sombrer dans l’oubli.

Le 16 novembre, le flamboyant capitaine de Oh ! mon bateau larguait les amarres pour son dernier voyage. Atteint d’un cancer, il s’est éteint à Arcachon et a été inhumé ce vendredi à Saint-Omer, sa ville natale. Il avait 68 ans…

Issu d’une famille bourgeoise, Jacques Devinck, son vrai nom, est un gamin pas vraiment de son temps. Aux idoles yé-yé, il préfère Dario Moreno et Luis Mariano, qu’il écoute en boucle et tente d’imiter en chantant à tue-tête. Très pieux, il entre au séminaire d’Issy-les-Moulineaux et s’engage ensuite en Afrique comme missionnaire.

De retour en France, il revient à ses premières amours, l’opérette, et prend des cours d’art lyrique au Conservatoire de Paris où il travaille sa voix de ténor. Tout en se produisant dans de nombreux théâtres, dont le Châtelet, il monte un répertoire complètement décalé, en ce début des années 1980 où le disco est roi, et s’invente un personnage d’hidalgo déjanté. Ses parodies d’opérettes à la sauce espagnole, son look extravagant et son timbre particulier retiennent l’attention de Polygram qui, en 1987, produit Oh ! mon bateau.

Le succès est immédiat. Jacques, devenu Éric Morena, fait danser la France sur ses tubes Je suis le torero de l’amour, Ramon et Pedro, Fiesta Morena… Il mène grand train et, côté jardin, file le parfait amour avec Antoine. Il organise même un faux mariage homosexuel – illégal à l’époque – où il a pour « témoin »… Frigide Barjot !


En septembre 1992, c’est le drame : Antoine meurt du sida. Rejeté par sa famille depuis qu’il a révélé son homosexualité dans l’émission Sexy Folies, Éric plonge dans une profonde dépression. « Le téléphone ne sonnait plus, les gens disaient : “Il y a le sida chez Morena” », racontait-t-il dans son autobiographie Éric et Antoine sont dans un bateau, parue en 2015 aux Éditions du Moment.

Seule sa foi l’empêche alors de commettre l’irréparable… Boudé par le grand public, il continue néanmoins à se produire sur scène, ce qui le sauve. L’amour retrouvé avec Lionel Roban, son manager (qu’il a fini par épouser), achève de lui redonner le goût de vivre.

L’artiste envisageait de sortir un nouvel album, des concerts étaient prévus. La maladie ne lui en aura hélas pas laissé le temps. « J’ai la nostalgie des gens qui sont morts. Ils me manquent », disait-il souvent. Désormais, le capitaine a retrouvé son équipage…

Lili CHABLIS

À découvrir