France Dimanche > Actualités > Éric Zemmour : Cauchemar en coulisse !

Actualités

Éric Zemmour : Cauchemar en coulisse !

Publié le 1 décembre 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Éric Zemmour est furieux. Reçu sur le plateau du 20 h de TF1, le candidat à l’élection présidentielle s’est violemment emporté contre Gilles Bouleau. Il lui reproche entre autres “une interview de procureur”...

Ce mardi 30 novembre signait l’entrée officielle d'Éric Zemmour dans la course à la présidentielle. Malheureusement pour le candidat, l’interview organisée par TF1 pour faire état de cette décision ne s’est pas du tout passée comme il l’espérait.


En effet, Éric Zemmour a officialisé sa candidature à la présidence de la République au cours de l’après-midi. Dans un clip à la façon du Général De Gaulle, il a énoncé méticuleusement ses ambitions, et une chose est certaine, c’est que cela n’a pas manqué de faire réagir.

Nombreux sont ceux à s'être mortifié devant les déclarations d'Éric Zemmour, et Gilles Bouleau en fait peut être partie, à en croire l’interview qu’il a menée le soir même. Une interview très directe et sans concession qui n’a pas du tout plu au futur candidat.

D’ailleurs, ce dernier l'a fait savoir dès sa sortie du studio du 20 h. Éric Zemmour a notamment reproché à Gilles Bouleau de n’avoir posé aucune question concrète sur son programme. Excédé, il a même affirmé s’être senti face à un procureur et non un journaliste.

“Devant les autres, il s’efface, poliment, humblement, parfois de façon larvaire. Avec moi, il s’est révélé un procureur pugnace, de mauvaise foi, me sortant des phrases de mon livre hors de leur contexte”, fulminait Éric Zemmour.

Il a ainsi fermement pointé du doigt la différence de traitement entre sa personne et d’autres candidats à l’élection présidentielle. Au summum de sa colère et incapable de se maîtriser, Éric Zemmour aurait carrément lâché un “connard” à l’intention du journaliste lorsque ce dernier aurait rejoint sa loge.

Cet épisode intervient trois jours seulement après le fameux doigt d’honneur adressé à une militante marseillaise. À en croire son comportement, Éric Zemmour a bien du mal à enfiler le costume de candidat à la présidentielle.

Quoi qu’il en soit, de son côté, TF1 a soutenu sans équivoque son journaliste. Dans un communiqué publié dans le Parisien ce 1er décembre, la chaîne a fait savoir que "le journaliste a la liberté de ses questions, l'invité de ses réponses. Gilles Bouleau a mené cette interview sans complaisance ni animosité comme avec chacun de ses invités."

Reste à savoir si Éric Zemmour se contentera de cette déclaration... 

Andréa Meyer

À découvrir