France Dimanche > Actualités > Etienne Daho : En deuil !

Actualités

Etienne Daho : En deuil !

Publié le 10 août 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Le 23 juillet dernier, Etienne Daho apprenait la disparition d'un être cher à son cœur…

Le 20 juin dernier est sorti Surf, album de reprises sur vinyle en série limitée, à l'occasion de l'édition 2020 du Disquaire day dont il est le parrain… Commencé en 2004, ce recueil longuement mûri par Etienne Daho revisite des titres de ses artistes préférés. Mais, peu après ce bonheur, est venu pour la star le temps de la douleur. Le 23 juillet, l'auteur et interprète de Week-end à Rome a eu la tristesse d'apprendre le décès de Dominic Sonic, alias Dominique Garreau, musicien et guitariste avec lequel il avait partagé la scène rennaise à ses débuts.


Ce natif de Dinan établi aux Lilas, en région parisienne, s'est éteint à 56 ans des suites d'une longue maladie alors qu'il travaillait encore d'arrache-pied en studio.

Les deux artistes s'étaient d'ailleurs retrouvés en avril, au plus fort de la crise du Covid19, pour enregistrer une compilation au profit du personnel du CHU de Rennes, à l'initiative d'un autre de leurs proches, Christian Dargelos, le chanteur du groupe Les Nus. « J'étais allé le voir il y a quelques jours, vient d'ailleurs de confier ce dernier. Il était en train de travailler sur deux albums, dont un qui reprenait ses premiers titres. Dominique, c'était un rockeur dandy qui vivait son truc à fond. Un mec très doué et vraiment adorable. »

On peut aisément imaginer l'immense peine de l'artiste face à la perte de celui qui, après avoir intégré à 16 ans un groupe punk de Lamballe, nommé Kalashnikov, avait joué à ses côtés alors qu'il n'était encore qu'un modeste débutant.

Etienne Daho avait, en décembre 2019, connu un passage à vide et dû annuler un concert à Anzin dans le nord de la France. Victime d'un malaise peu avant d'entrer en scène le 14 à Lille, il s'était alors voulu rassurant, écrivant à ses fans sur sa page Facebook : « Je ne suis pas du genre à écouter mes petits bobos. J'occulte et je trace ». Cependant, finalement inquiet, il avait fini par se rendre aux urgences. Un souci de santé qui lui revient peut-être en tête aujourd'hui à l'annonce du décès de son ami…

Clara MARGAUX

À découvrir