France Dimanche > Actualités > Évelyne Dhéliat : Elle revit son
 pire cauchemar !

Actualités

Évelyne Dhéliat : Elle revit son
 pire cauchemar !

Publié le 23 juin 2017

Tandis que le mercure s’affole en France 
depuis quelques jours, Évelyne Dhéliat, 
la jolie présentatrice 
météo de TF1, est 
de nouveau la cible 
des attaques…

Du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest, tout notre pays est touché. Avec le mercure qui ne cesse de grimper, allant jusqu’à 40 °C dans certaines régions, Météo France a placé, cette semaine, 66 départements en vigilance orange… Un niveau de température exceptionnel qui inquiète, voire angoisse, la plupart d’entre nous. Et à juste titre !

On se souvient avec horreur de la grande canicule de 2003 qui avait fait quelque 15.000 victimes, notamment chez les plus de 75 ans, durant les deux semaines qu’avait duré cette très forte chaleur.

->Voir aussi - Évelyne Dhéliat : Sa bouleversante leçon de courage !

Les personnes âgées, plus sensibles à ces conditions exceptionnelles, les redoutent encore davantage. Vivant parfois seuls dans leurs appartements ou leurs maisons, ne pouvant s’hydrater correctement, nos grands-mères et nos grands-pères périssent sans personne pour les aider…

Responsabilité

Si cette année, forts de cette douloureuse expérience, les pouvoirs publics ont mis en place une surveillance efficace qui devrait réduire le nombre de victimes, on sait déjà que l’on ne pourra pas toutes les éviter… Une situation difficile à vivre pour ceux qui, dans les médias, se désolent de nous annoncer chaque jour la météo et qui savent, bien avant nous, quelles catastrophes nous attendent ! Et pour l’une d’entre elles, le dérèglement du temps est une période encore plus dure…

->Voir aussi - Quiz Évelyne Dhéliat : La connaissez-vous bien ?

Ces épisodes caniculaires font en effet resurgir le pire cauchemar d’Évelyne Dhéliat ! Elle qui apparaît, toujours aussi distinguée, élégante et souriante, devant sa carte de France pour nous donner les couleurs du temps est, cette année encore, la cible des critiques et de la rancœur de ceux qui souffrent de ces températures extrêmes. Car, hélas pour elle, la directrice, sur TF1 et LCI, du service météo, en est un peu devenue la déesse des mauvais augures… Comme si annoncer les grosses chaleurs ou les frimas revenait à en être responsable ! Alors qu’elle ne fait que nous prévenir…

« C’est incroyable ce que l’on vit pour un mois de juin, a-t-elle d’ailleurs indiqué au Grand direct des médias, sur Europe 1, mardi dernier. Lundi à Biarritz, on était 16 °C au-dessus des normales de saison. Les températures enregistrées la nuit ne sont pas descendues en dessous de 22 °C. Ce sont des températures que l’on devrait avoir au plus chaud de la journée actuellement. C’est une très forte canicule. »

Ils ont beau savoir qu’elle ne contrôle ni les chutes ni les hausses des températures, certains n’hésitent pas à l’interpeller lorsqu’ils la croisent dans la rue pour lui demander d’agir personnellement contre les intempéries ! Quelle immense responsabilité pour celle qui, moins de trois semaines après le décès de son mari, Philippe, était là, sur le plateau, fidèle à ses téléspectateurs, pour nous informer de la météo du lendemain. Professionnelle jusqu’au bout…

Électrochoc

Car pour la courageuse Évelyne, regarder la France dans les yeux et lui donner ses prévisions météorologiques est une mission très sérieuse. Au point d’avoir voulu, en 2015, nous faire subir un électrochoc en nous montrant non pas le temps du jour d’après, mais celui du 17 août 2050, afin de nous sensibiliser aux effets épouvantables du réchauffement climatique. Et aujourd’hui, c’est comme si cette prédiction catastrophe se réalisait…

Devant la carte du pays où la couleur rouge dominait, Évelyne nous annonçait alors : « 43 °C à Nîmes, 38 à Lille et 41 à Strasbourg. » De quoi effrayer les plus optimistes ou les plus inconscients d’entre nous… Mais si l’on en croit un article du Figaro paru lundi 19 juin, les températures prévues dans l’Ouest étaient de 34 °C en moyenne et de 32 °C dans l’Est, avec des pointes à 38 °C sur le Quercy et le Périgord, 36 °C sur les Pays de la Loire et 35 °C sur le centre de la Bretagne.

« Les températures mesurées sous abri à l’ombre sont déjà très élevées. Le ressenti au soleil dépasse parfois les 40 °C, notamment dans le Sud-Ouest », pouvait-on également lire. La convaincante Évelyne nous expliquait par la même occasion que, au cours des trente prochaines années, ce scénario caniculaire devrait se reproduire un été sur quatre ! Or le coup de chaud qui a frappé en juillet dernier frappe à nouveau cette année. Une fréquence qui tendrait à prouver que la réalité est bien pire que la fiction !

Nul doute que les internautes ne manqueront pas de l’accuser d’être à l’origine de ces regrettables conditions climatiques… Lassée par ces odieuses attaques, la présentatrice décidera-t-elle bientôt de prendre un peu d’air frais et de quitter la chaîne où elle travaille depuis quarante-six ans ?

En tout cas, la belle Évelyne, solide comme un roc et toujours aussi passionnée par son métier, ne semble pas en avoir l’intention. Lorsque la question de son départ du groupe TF1 lui a été posée, toujours dans Le grand direct des médias, sur Europe 1, l’ambassadrice de la pluie et du beau temps a humblement répondu : « Ce n’est pas à moi de le dire. C’est aux téléspectateurs et à TF1. »

Une réponse énigmatique qui nous laisse tout de même espérer le retour d'Évelyne Dhéliat à la rentrée, après un été… moins chaud peut-être ?

Clara Margaux

À découvrir