France Dimanche > Actualités > Évelyne Dhéliat : "Mes blessures secrètes"

Actualités

Évelyne Dhéliat : "Mes blessures secrètes"

Publié le 13 septembre 2013

La Miss Météo de TF1 lève le voile sur sa maladie et l'amour de sa famille qui a tenue debout Évelyne Dhéliat pendant son difficile et périlleux combat

Jamais, jusqu'à aujourd'hui, elle ne s'était vraiment livrée... Pudique, discrète, la charismatique Miss Météo de TF1 avait pourtant provoqué un grand désarroi, quand, en mai 2012, Évelyne Dhéliat avait cessé d'apparaître sur le petit écran. Rien n'avait alors pu calmer l'inquiétude de son public, si habitué à la douce répétition de ses interventions, toujours impeccable, égale à elle-même, fidèle à son poste.

C'est peut-être les nombreuses manifestations d'affection qu'elle a reçues de son public qui font qu'aujourd'hui, Évelyne Dhéliat a décidé de parler d'elle, comme jamais. Comme si, après avoir reçu tant de signes d'amitié, elle voulait rendre un peu de ce tendre sentiment.

Elle a choisi pour cela les colonnes de notre confrère Paris Match, offrant en même temps une série de photos magnifiques, sur lesquelles elle apparaît radieuse, épanouie. On serait tenté de dire, sans du tout se forcer : plus belle que jamais.

->Voir aussi - Évelyne Dhéliat : Son combat contre une terrible maladie !

Confiance

Certes, fidèle à sa nature, Évelyne reste discrète sur ses souffrances. Cela, c'est une intimité qu'elle ne souhaite pas partager. Mais, de la même façon qu'elle avait écrit un message pour expliquer son absence à ses admirateurs, elle a tenu à leur parler avec sincérité.

Ce message, vous vous en souvenez peut-être, puisque nous vous le révélions en juin dernier (n° 3485), il disait en substance : « Comme cela arrive à des milliers de femmes, j'ai subi une intervention chirurgicale au printemps qui m'a imposé du repos et un traitement, actuellement encore en cours, supervisé par une équipe médicale formidable. »

Maintenant, plus rien ne paraît de cette épreuve sur son beau visage. Fini la perruque qu'elle portait pour son retour, en septembre 2012, qui venait sans doute masquer une alopécie due aux traitements. C'est avec ses vrais cheveux, et toute sa vérité, qu'elle est apparue, le 27 mai 2013, montrant par là même qu'elle avait triomphé de la maladie.

La tempête semble vraiment passée. D'ailleurs, Évelyne a plutôt ressenti cette période de sa vie comme une « étape », plutôt que comme une épreuve. Comment cela est-il possible ? Eh bien, c'est son incroyable caractère qui l'a aidée à surmonter son mal : « Ma nature profonde me pousse, en toutes circonstances, à voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide [...] À aucun moment je n'ai cédé à la panique. Je suis restée très cool. »

Puis, Évelyne donne ce qui est sûrement la véritable clef de son mystère, ce qui semble être le leitmotiv de toute son existence : « J'avais confiance. » Une confiance qui s'est sans doute bâtie sur la solide affection qui l'unissait, petite, à son père et à sa mère. « J'ai eu une enfance choyée, avec des parents qui m'ont donné de très bonnes bases », confie- t-elle encore.

Évelyne nous apprend que son père était directeur commercial d'une compagnie de transport de céréales. Sa mère s'occupait d'une parfumerie. « C'était, et c'est encore, une très belle femme, très élégante », explique-t-elle, avant d'ajouter, avec un brin de fierté : « Il paraît que nous nous ressemblons beaucoup... »

Famille

C'est encore sans doute cette confiance, donnée par des parents aimants, qui fait que, quand on la surnomme « l'asperge » à l'école, elle ne se froisse pas. Au contraire, elle devient chef de bande, alors que ses professeurs lui reprochent « d'entraîner » ses petites camarades dans ses pitreries.

La confiance toujours, en la possibilité de l'amour, puisque, toute jeune, elle rencontre celui qui deviendra son mari. Il l'est toujours, après plus de quarante ans ! De leur union est née en 1968 leur fille, Olivia, qui est avocate. Entre les deux femmes, la relation est aussi très belle : « Nous sommes très proches », confie Évelyne.

Et l'on comprend en effet à quel point c'est vrai, quand on découvre que les deux femmes « se bombardent de SMS ». Cependant, quand sa fille était petite, les vingt ans seulement qui les séparent faisaient que certains les prenaient pour des sœurs !

Si cela pouvait énerver Olivia à l'époque, aujourd'hui, ce n'est plus le cas, et il n'est pas rare que les trois générations, la maman d'Évelyne, elle et sa fille, fassent les boutiques ensemble ! Et c'est avec les deux fils d'Olivia, 6 et 10 ans, qu'elles se retrouvent, très souvent, pour passer de merveilleuses vacances.

Cet amour qui circule, entre celle qui annonce la pluie et le beau temps, sa famille, son mari, et aussi son public qui lui est tant attaché, c'est son moteur !

Il faut laisser la parole à Évelyne Dhéliat pour conclure ce portrait d'une femme profondément honnête et courageuse, qui est, même si cela doit froisser son humilité, un modèle pour beaucoup : « Cette période m'a confirmée dans ce que je suis : une femme incroyablement optimiste. » Qui peut dire mieux ?

Laurence Paris

À découvrir