France Dimanche > Actualités > Fabien Barthez : Menacé par la pègre marseillaise !

Actualités

Fabien Barthez : Menacé par la pègre marseillaise !

Publié le 24 novembre 2018

Durant son passage à l’OM, Fabien Barthez le champion du monde 1998 a été la proie de dangereux voyous.

Dans leur livre écrit à six mains, Les parrains du foot, Mathieu Grégoire, Brendan Kemmet et Stéphane Sellami, reviennent sur les liaisons dangereuses entre les caïds venus de l’île de Beauté et les cadors du ballon rond. Des relations presque consanguines entre les mafieux corses et les joueurs ou dirigeants du club phocéen, comme en témoigne la mésaventure survenue au portier des Bleus lors de leur premier titre mondial, en 1998.

Un peu plus tôt, entre 1992 et 1995, Barthez gardait les buts de l’OM. À l’époque, il craque pour une fille superbe lors d’une soirée très festive au Maï Taï, une boîte tenue par le « milieu » et dont l’ancien patron, Marcel Bénédetto, s’était fait descendre dans sa voiture en 2010.

La jeune femme se laisse vite séduire, et c’est là que les ennuis commencent. « Ils lui ont mis une gonzesse dans les bras », témoigne un autre ancien pensionnaire de l’Olympique de Marseille. Ces « Ils » sont des « associés » de Francis le Belge, un « gros bonnet » aujourd’hui défunt des suites d’une « overdose » de plomb.

Ces malfrats, formés à la rude école du braquage de banque, prennent un jour à part le « divin chauve » de l’équipe de France et lui disent : « Cette nana, c’est la femme d’un ami à nous. Notre ami, ce n’est pas un rigolo. S’il l’apprend, tu es mal ! » Bref, ils tentent de le racketter. Mais Barthez sera sauvé par un certain Jean-Luc Barresi, un proche de ce même milieu, qui, curieuse coïncidence, deviendra par la suite l’agent du joueur.

Claude LEBLANC

À découvrir