France Dimanche > Actualités > FAIT DIVERS : Un serpent sort des canalisations pendant une douche !

Actualités

FAIT DIVERS : Un serpent sort des canalisations pendant une douche !

Publié le 14 septembre 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Une habitante de la Sarthe a eu une bien mauvaise surprise en prenant sa douche ce 8 septembre. Un serpent est sorti des canalisations avant de se faufiler entre ses pieds...

Les cheveux de cette pauvre jeune femme ont dû se dresser sur sa tête. Ce 8 septembre, Déborah, une jeune Sarthoise de 27 ans a fait une terrifiante rencontre. Alors qu’elle rentrait à son domicile situé dans la commune de Saint-Paul-le-Gaultier, elle a eu envie de prendre une douche réconfortante après une journée bien remplie. C’était sans savoir ce qui l’attendait...


Après quelques instants sous la douche, la jeune femme a alors senti une sensation étrange sur ses pieds. Elle s’est rendu compte que quelque chose bougeait entre ses jambes. C’est à ce moment que Déborah s’est rendu compte qu’un serpent était en train de sortir des canalisations.

"Quand je l'ai senti sur mes pieds, j'ai hurlé et suis sortie en courant", raconte-t-elle encore pétrifiée dans les colonnes d'Ouest France. Terrorisée, elle est alors sortie de la salle de bain tandis que le serpent, gris et long de plus d’un mètre s’était immobilisé, enroulé sur lui-même.

Paniquée, la jeune femme s’est précipitée vers son compagnon pour que ce dernier intervienne. L'homme a inspecté minutieusement le serpent et a découvert qu’il s’agissait en réalité d’une couleuvre d’Esculape, une espèce inoffensive. À l’aide d’un bâton et d’un carton, il a alors évacué le petit animal dans un champ à quelques mètres du domicile.

À ce sujet, le lieutenant-colonel Foltzer, chargé de la communication du centre d'incendie et de secours de l'Orne, assure que c’est un incident extrêmement rare : "De mémoire, on n'a jamais eu d'intervention dans le département pour un serpent qui remonte par les canalisations".

La pauvre Déborah en est quitte pour une sacrée frayeur, d’autant plus quand on sait que ce genre de serpent peut atteindre 1,60 m. De quoi frôler la crise cardiaque...

Andréa Meyer

À découvrir

Sur le même thème