France Dimanche > Actualités > FAITS DIVERS : En pleine dispute parentale, un ado de 13 ans tire dans la tête de son père !

Actualités

FAITS DIVERS : En pleine dispute parentale, un ado de 13 ans tire dans la tête de son père !

Publié le 13 octobre 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Un jeune garçon âgé de 13 ans a été mis en examen pour le meurtre de son père à Nancy en Meurthe-et-Moselle. Il lui aurait tiré une balle dans la tête pour mettre fin à une dispute avec sa mère.

C’est un terrible drame qui s’est joué dans la nuit du 6 au 7 octobre à Nancy. Il est environ 3 h du matin lorsqu'une violente dispute conjugale éclate au domicile familial. Selon les premières informations, l’adolescent mis en cause, son petit frère âgé de 12 ans, ainsi que sa mère affirment que le père âgé de 33 ans, fortement alcoolisé aurait frappé à plusieurs reprises la mère de famille.


L’adolescent aurait alors récupéré l’arme dans la collection de son père, située dans la chambre parentale et aurait pris "une balle dissimulée sous les vêtements de sa mère", a expliqué François Pérain, le procureur de la République de Nancy.

Le jeune garçon aurait ensuite confié un pistolet à blanc à son jeune frère, pour qu'il "puisse le défendre si la balle ne sortait pas du revolver et si son père s'énervait". Le procureur précise ensuite : "Il est entré dans la cuisine où se trouvait son père et a tiré un coup avec le revolver qui a atteint son père à la tempe."

Le père de cinq enfants se serait alors écroulé. Originaire du Kosovo, il est décédé le jour même à l’hôpital de Nancy. D’après les premiers éléments de l’enquête, il apparaît que l’homme n’était pas connu pour des faits de violences conjugales. L’expertise médico-légale sur la mère ne trouve aucun signe de coups.

Suite à cet épisode dramatique, l’adolescent aurait caché son arme dans les buissons situés à proximité du domicile. Il aurait ensuite pris la fuite avec son frère de 12 ans. Ce n’est que le lendemain matin que les deux enfants se sont rendus spontanément à la police.

Placée en garde à vue, la mère a finalement avoué que son fils était bien l’auteur du tir mortel. Une version confirmée par l’une de ses sœurs, âgée de 7 ans et présente au moment du meurtre.

Tous les membres de la fratrie ont été placés provisoirement à l’aide sociale à l’enfance. 

Andréa Meyer

À découvrir

Sur le même thème