France Dimanche > Actualités > FAITS DIVERS : Il tue sa victime et fait cuire sa chair au micro-onde !

Actualités

FAITS DIVERS : Il tue sa victime et fait cuire sa chair au micro-onde !

Publié le 22 décembre 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Aux Etats-Unis, un homme a été inculpé pour meurtre et cannibalisme le 10 septembre dernier. Après avoir tué sa victime, il aurait découpé un bout de sa chair pour ensuite le faire cuire au micro-onde. Son but ? “Guérir son cerveau”...

C’est une affaire qui est digne des pires films d’horreur. Dans l’Idaho, James David Russell, un homme de 39 ans, a été inculpé pour meurtre et cannibalisme début décembre. C’est le 10 septembre dernier que les faits se seraient déroulés. La police aurait été avertie d’un meurtre survenu sur Lower Mosquito Creek Road.


Rapidement dépêchés sur place, les enquêteurs découvrent alors le corps sans vie d’un homme, assis sur le siège passager de son camion. James, le principal suspect en avait profité pour prendre la fuite.

Retranché dans le garage de sa résidence, il s’est finalement rendu et a été arrêté après une brève négociation avec les services de police. Une perquisition a été ordonnée et c’est là, dans le domicile du suspect que les enquêteurs ont découvert de nombreux restes humains.

Immédiatement expédiés au médecin légiste, les analyses ont pu déterminer qu’il s’agissait bien d’un corps humain, celui de David Flaget. Cependant, lors de l’examen, le médecin a pu affirmer que le corps n’était pas entier. C’est ainsi que James, l’auteur des faits a reconnu avoir mangé une partie de sa victime. Un micro-onde maculé de sang, ainsi qu’un bol, un couteau et un sac ont été saisis.

Selon les premiers éléments de l’enquête, la victime connaissait son agresseur et se serait même disputée à plusieurs reprises avec ce dernier. "La famille de la victime disposait d'assez de signes montrant que monsieur Russell représentait un danger pour lui-même ou les autres", a expliqué l’agent en charge de l’affaire.

Devant la cour, l’auteur des faits a reconnu avoir dévoré sa victime dans le but de “guérir son cerveau”. Jugé inapte, James a été envoyé dans une unité médicale sécurisée en vue d’une prochaine audience qui se tiendra le 28 décembre.

Voilà une sacrée histoire à raconter à Noël !   

Andréa Meyer

À découvrir

Sur le même thème