France Dimanche > Actualités > FAITS DIVERS : Un adolescent tue son père violent et diffuse la vidéo sur les réseaux sociaux !

Actualités

FAITS DIVERS : Un adolescent tue son père violent et diffuse la vidéo sur les réseaux sociaux !

Publié le 8 juin 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Un jeune homme de 17 ans a tué son père de plusieurs coups de couteaux ce samedi 5 juin à Ploeren, dans le Morbihan. Il a ensuite transféré la vidéo de son crime à une quarantaine de ses contacts.

C’est après une soirée arrosée, samedi 5 juin, que le drame est survenu. Un adolescent de 17 ans s’est rendu au domicile de son père qui vivait seul depuis quelques semaines dans la commune de Ploeren, près de Vannes. Très éméché, l’homme s’est dirigé dans la cuisine, s’est saisi de deux couteaux, puis a réveillé son père pour lui assener plusieurs coups de couteaux mortels.


Il est 23 h 30 quand le jeune homme appelle lui-même la gendarmerie pour se dénoncer. Il confirme alors « avoir volontairement tué son père de plusieurs coups de couteau », selon François Touron, le procureur de la République de Vannes.

Aussitôt après les faits, le garçon a diffusé « une vidéo de la scène de crime sur les réseaux sociaux à une quarantaine de destinataires », explique le procureur. Les gendarmes ont "été mobilisés pour faire retirer cette vidéo des réseaux sociaux" et une "cellule de soutien psychologique" a été mise en place pour les destinataires de ces images et leurs parents.

Placé en garde à vue, le jeune homme a expliqué qu’il voulait mettre un terme au « comportement agressif et violent de son père sur fond de problématique alcoolique et à la souffrance que ce comportement engendrait pour sa famille.»

La victime vivait d’ailleurs seule depuis plusieurs semaines puisque sa femme, la mère de l’auteur, avait porté plainte et quitté le domicile conjugal avec ses deux enfants. Une enquête avait été ouverte suite à ce dépôt de plainte.

Écroué lundi 7 juin, l’auteur est mis en examen pour "homicide volontaire sur un ascendant légitime ou naturel" et "diffusion d'images relatives à la commission d'une infraction d'atteinte volontaire à l'intégrité de la personne", a indiqué le procureur de Lorient Stéphane Kellenberger. 

Andréa Meyer

À découvrir