France Dimanche > Actualités > FAITS DIVERS : Un homme cache le cadavre de sa mère dans une valise pendant 7 ans pour toucher sa retraite !

Actualités

FAITS DIVERS : Un homme cache le cadavre de sa mère dans une valise pendant 7 ans pour toucher sa retraite !

Publié le 4 juin 2021

.photos:istock
© iStock -

Un homme de 47 ans a conservé le corps de sa mère pendant sept années. Ainsi, il continuait de percevoir la retraite de la défunte. Il a été arrêté par la police ce mardi matin après s’être lui-même dénoncé.

Tous les éléments d’un bon polar étaient réunis. La mort et l’argent comme mobile. Ce mardi vers 7 h 20, un homme passe la porte du commissariat du XXe arrondissement de Paris. Il vient se dénoncer lui-même pour recel de cadavre. Rapidement, les fonctionnaires de police l’entendent, et ce qu’il va révéler est à peine croyable.


Il indique ainsi que sa mère est décédée en 2014, à l'âge de 75 ans. Elle vivait seule dans un petit appartement du boulevard Mortier dans le XXe arrondissement de Paris. Atteinte d’un cancer et refusant de se soigner, elle aurait succombé à sa maladie.

L’homme confie qu’après sa mort, il aurait caché la dépouille de sa mère dans une valise puis dans une armoire couverte d’une bâche en plastique. Il aurait ensuite ajouté de la mousse expansive afin de dissimuler toutes traces et odeurs de décomposition.

Immédiatement, les forces de l’ordre se transportent sur place pour vérifier les dires du quadragénaire. Accompagnés du suspect, les policiers entrent dans l’appartement du 11e étage. Ils découvrent alors, épouvantés, la victime momifiée en position fœtale et conservée dans une valise. Une autopsie de la victime a été réalisée ce mercredi 2 juin. Elle n’a révélé aucune trace de violence ce qui a permis d’écarter la thèse de l’homicide.

L’homme a été placé en garde à vue. Pendant les auditions, il a expliqué qu’il avait procédé ainsi pour pouvoir continuer à toucher la retraite de sa mère. « Les enquêteurs pensent qu’il a décidé de mettre fin à cette mascarade, car une expulsion de l’appartement avait été ordonnée et qu’il ne savait pas quoi faire de la momie », explique une source proche de l’affaire.

Présenté comme “un homme très discret et gentil”, le suspect d’origine serbe avait confié à des voisins que sa maman “était vieille et qu’elle avait décidé de rentrer au pays pour y finir ses jours. » Au cours de ces sept années, aucun des locataires de l’immeuble n’avait senti la moindre odeur suspecte.  

Andréa Meyer

À découvrir

Sur le même thème