France Dimanche > Actualités > FAITS DIVERS : Un homme de 24 ans agresse sexuellement deux femmes de 90 ans dans un Ehpad !

Actualités

FAITS DIVERS : Un homme de 24 ans agresse sexuellement deux femmes de 90 ans dans un Ehpad !

Publié le 1 septembre 2021

.photos:istock
© iStock -

Un prédateur sexuel âgé de 24 ans s’est introduit dans un Ehpad situé à Orange, dans le Vaucluse. Là, il y a agressé sexuellement deux femmes âgées de 90 ans.

L’histoire a de quoi faire froid dans le dos. Le 15 août, un jeune homme de 24 ans s’est introduit, peu après 6 h du matin, dans l’Ehpad Raoul Rose, situé à Orange. L’homme, originaire de Bollène, a dans un premier temps parcouru les couloirs de l’établissement avant d’entrer dans la chambre d’une résidente.


Dans cette pièce, se trouvait une femme âgée de 90 ans. Face à sa victime, l’auteur des faits a profité de sa faiblesse pour lui imposer des attouchements sous la contrainte, sans que personne ne remarque l’horreur de ce qui était en train de se jouer.

Loin d’être rasséréné, l’homme poursuit son cheminement terrifiant dans la maison de retraite et pousse une seconde fois, la porte d’une chambre. Il tombe ainsi nez à nez avec une deuxième nonagénaire, qu’il entraîne de force dans une pièce commune pour elle aussi, lui imposer des attouchements sexuels.

Après son méfait, l’homme décide de prendre la fuite avant que le personnel ne soit averti. Seulement ce dernier avait commis une grosse erreur et pas des moindres : il avait oublié son téléphone portable sur le lieu des faits. Un oubli qui aurait pu directement mener les enquêteurs jusqu’à lui.

N’écoutant que son courage, ou son inconscience, l’auteur des agressions revient donc dans la maison de retraite en milieu d’après-midi. Mais l’équipe de sécurité présente sur place avait été informée des sévices infligés aux deux pauvres mamies. La garde avait donc été renforcée ce qui n’a pas empêché l’auteur de pénétrer une seconde fois dans l’établissement, de récupérer son portable et de prendre la fuite, tout de même poursuivi par les agents de sécurité sans toutefois qu’ils ne réussissent à l’intercepter.

Ce seront finalement les bandes de vidéos surveillances qui permettront très rapidement d’identifier l’auteur des faits. Un mandat d’arrêt a été lancé contre lui, mais, quinze jours après ces horribles agressions, l’homme reste introuvable.

Extrêmement choquées, les deux victimes ont été hospitalisées. La seconde victime, qui "souffre de la maladie d'Alzheimer" a été "très affaiblie", écrit France Bleu. Toutes deux, ainsi que la direction de l’Ehpad, ont porté plainte.  

Andréa Meyer

À découvrir

Sur le même thème